Accueil » Le monde du cheval

Le cheval en ville, c'est moderne !

Laetitia Bataille.


N°21 Mai 2011
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Bien que ces initiatives restent encore marginales, les villes de France qui choisissent d'utiliser les services d'un cheval sont de plus en plus nombreuses.
Trouville sur Mer, en Normandie a choisi depuis dix ans déjà de confier le ramassage des cartons, du verre et des piles usagées à deux chevaux de trait.
Une expérience exemplaire. Nous avons interrogé Olivier Linot, Directeur Général des Services de la ville, initiateur et fervent défenseur de ce projet paradoxalement très moderne.

En 2001, une quinzaine de ville seulement en France avaient recours au service de "chevaux territoriaux", selon l'expression désormais consacrée. Aujourd'hui, ce chiffre a été multiplié par cinq. "Ce n'est pas un coup de pub", martèle Olivier Linot, DGS, "c'est une organisation qui dure dans le temps, qui a fait ses preuves et représente un réel atout pour la ville."

Chevaux de Trouville-sur-Mer
© Hervieu

A Trouville-sur-Mer, dans cette région de Normandie où le cheval est roi, Festival de Mai et Lasso du Jardin font partie du paysage et ont leur place dans le cœur des habitants.

«Grâce aux chevaux, il y a une vraie mobilisation dans les familles en faveur du tri sélectif»

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 09-06-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés