Accueil » On en parle

Artérite virale équine : deuxième réunion de la cellule de crise du RESPE.

La cellule de crise du RESPE s’était réunie le 28 juin afin d’effectuer un point sur la situation des deux foyers d’artérite virale équine confirmés dans l’Hérault (34) et les Bouches-du-Rhône (13). Cette réunion avait pour objectifs de faire un bilan de la situation, de référencer les actions à mettre en place et d’établir des mesures sanitaires de prévention pour limiter la propagation de l’épizootie.
La cellule de crise s'est à nouveau réunie le 5 juillet.
Au vu des premiers résultats de l’enquête épidémiologique, la situation semble se stabiliser. Toutefois, les recommandations énoncées antérieurement sont toujours d’actualité.

Le virus de l’artérite virale équine circule en France. Depuis les épisodes 2007 et 2008, le renforcement des contrôles et la sensibilisation au dépistage de l’artérite ont permis de mieux la maîtriser.

Malgré le faible nombre de chevaux actuellement confirmés positifs, seule la mobilisation de la filière permettra de la limiter l’extension de cette épizootie. En cas de non respect de ces mesures l’épizootie pourrait se disséminer, par voie respiratoire, à la filière équine dans son ensemble.

L'épizootie
L'épizootie actuelle constitue une menace pour les élevages de chevaux lusitaniens. © L.Bataille

Dans l’état actuel des informations recensées, le RESPE appelle donc à la plus grande vigilance, principalement les éleveurs et propriétaires de chevaux lusitaniens et ibériques et met toutes ses ressources à la disposition de la filière équine pour relayer les informations au jour le jour.
La vigilance doit être maintenue vis-à-vis du risque d’une diffusion plus large du virus de l’artérite dans les populations équines (le virus ne se transmet ni aux autres espèces animales ni à l’homme). Outre les mesures sanitaires recommandées, la cellule de crise rappelle que la vaccination des étalons peut aussi être envisagée.

Actualité sur la situation

Depuis le précédent point du 28 juin, il n’a pas été identifié de nouveau foyer. Des mesures sanitaires de restriction des entrées et sorties de chevaux ont été appliquées dans les deux foyers connus et tous les propriétaires des juments qui y sont venues et en sont reparties avant leur fermeture ont été contactés. Des analyses de dépistage sont en cours.
Le typage de la souche en cause confirme le lien épidémiologique entre les deux foyers connus mais ne permet pas de déterminer l’origine de la contamination.
Une large enquête épidémiologique est en cours afin de recenser, en amont et en aval, les chevaux qui auraient pu être en contact avec le virus et d’inciter leurs propriétaires à les faire dépister.

Prise de conscience

Suite au premier communiqué diffusé le 29 juin dernier, les éleveurs et propriétaires concernés ont réellement pris conscience de l’impact de la maladie et des mesures nécessaires pour en limiter l’extension.
L’Association Française du Lusitanien a décidé d’annuler le championnat de France prévu à Beaucaire (30) les 8, 9 et 10 juillet.
Seul le concours de dressage est maintenu avec application de mesures sanitaires préventives comme la présentation obligatoire d’un Certificat de Bonne Santé (modèle disponible sur le site www.respe.net rubrique « Actualités »).

Une vigilance maintenue

Malgré la stabilisation de la situation (absence de nouveau cas déclaré à ce jour), le RESPE maintient son appel à la vigilance en particulier pour les grandes manifestations prévues prochainement, notamment les Ferias. Aucun contrôle sanitaire des chevaux ne pouvant être effectué dans ces rassemblements, seule l’information des propriétaires de chevaux et cavaliers vis-à-vis des conséquences de l’artérite virale équine pourrait permettre de limiter la propagation de la maladie.
Un suivi régulier de la situation sera diffusé par le RESPE. La cellule de crise se réunira à nouveau le 19 juillet 2011 afin d’effectuer un troisième bilan de la situation sauf cas de force majeure.


Christel Marcillaud-Pitel, Directeur
RESPE - Reseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine
6 avenue du Maréchal Montgomery
14000 Caen
02 31 57 29 14
www.respe.net - contact@respe.net

0 commentaire(s) »
Article publié le 10-07-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire