Accueil » On en parle

Décès de Pierre Jonquères d'Oriola

Pierre Jonquères d’Oriola, cavalier mythique d'après-guerre et double Champion Olympique de sauts d'obstacles, est décédé hier mardi à l'âge de 91 ans, à son domicile des Pyrénées Orientales.

Dans le monde du cheval de l'après-guerre, il était l'exemple incontesté, et son nom est passé à la postérité. Aux côtés de tant d'autres brillants cavaliers qui lui ont succédé, "Pierrot" d'Oriola avait franchi le barrage des générations et restait aujourd'hui encore, une idole et une référence équestres.

Celui qui fut recordman de saut en hauteur à cheval à l'âge de 16 ans, quatre fois Champion de France en individuel, Champion du Monde de Sauts d'obstacles en individuel en 1966 avec la jument Pomone B, et gagnant d'innombrables Grands Prix avait aussi une double gloire olympique.

description
Les vainqueurs en individuel des Jeux Olympiques de Tokyo, en 1964 : Pierre Jonquères d'Oriola est médaille d'or. Hermann Schridde (Allemagne) est médaille d'argent, Peter Robeson (Grande Bretagne), médaille de bronze. © Roger Levalleur

Il fut en effet Champion Olympique à Helsinki en 1952, où il conquiert le titre individuel avec Ali Baba. (A ces mêmes Jeux Olympiques, son cousin Christian d'Oriola gagnait la médaille d'or en fleuret !) En 1964, à Tokyo, Pierre Jonquères d'Oriola, en selle sur le célèbre Lutteur B, rapporte à la France sa seule médaille d'or, gagnée le dernier jour des Jeux Olympiques, sauvant in extremis l'honneur de notre délégation ! Il sera chaudement félicité par le Général de Gaulle...

En 1968, au terme de sa carrière, Jonquères d'Oriola participe à Mexico à ses cinquièmes Jeux Olympiques, gagnant une médaille d'argent par équipe.
Il avait choisi de se retirer sur ses terres, au sud de Perpignan, pour y cultiver ses vignes. Il avait conservé grâce à la pratique du VTT une forme physique remarquable, et il épatait son entourage par son énergie. Il faisait preuve aussi d'une gaîté communicative et d'un sens de l'humour jamais démenti. Il avait accordé voici deux ans une interview à Cheval Savoir où il avouait n'avoir jamais utilisé la longe !

C'est chez lui, à Corneilla del Vercol, dans les Pyrénées Orientales, que ce Catalan de vielle souche s'est éteint mardi, à l'âge de 91 ans. "Il était encore en bonne forme en début d'année, mais il a décliné ces dernières semaines. Il est mort chez lui, entouré de ses enfants", a indiqué sa fille Laurence Jonquères d'Oriola à l'AFP.
Ses obsèques auront lieu le jeudi 21 juillet à Corneilla-del-Vercol. La Rédaction de Cheval Savoir adresse à tous ses proches ses condoléances très attristées.

0 commentaire(s) »
Article publié le 21-07-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire