Accueil » Culture équestre

La dernière volonté du Maréchal von Kluge...

Par Tanneguy de Sainte Marie, du Haras du Pin
Avec l’aide d’extraits de l’interview de Monsieur et Madame Maurice O’Neil, réalisée par l'auteur en mai 1983.

N°23 Juillet - Août 2011
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Hans Günther von Kluge est né le 30 octobre 1882 à Poznan en Allemagne.
Brillant officier d’artillerie pendant la première guerre mondiale, il avait atteint le rang de Major Général en 1933. Il commanda la IVè armée durant l’invasion de la Pologne puis fut promu Maréchal le 19 juillet 1940 pendant la bataille de France.
Au moment de la débâcle en Normandie, se sachant perdu, le maréchal von Kluge, authentique homme de cheval, manifeste une dernière volonté...

En octobre 1943, Kluge avait été grièvement blessé dans l’accident de sa voiture entre Minsk et Smolensk. Sa longue convalescence ne lui permit de reprendre du service qu’en juillet 1944 sur le front de l’Ouest. Il aurait entretenu des contacts complices avec les conjurés du 20 juillet 1944, date de l’attentat manqué contre Hitler, dont il bénéficiait de l' extrême confiance.

description
Un étalon de pur sang tel qu'il en fut présenté au maréchal von Kluge, au Haras du Pin. © Coll. Tanneguy de Sainte Marie

L’invincible et légendaire Maréchal Erwin Rommel commandait le front de Normandie jusqu’à ce jour du 17 juillet 1944 où sa voiture fut mitraillée par l’aviation alliée sur la route entre Vimoutiers et Livarot (...) C’est au maréchal Hans Günther von Kluge que sera donc confié le commandement des...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

lorelei :
Le 07/10/2011 à 19h27

Un joli hommage à un homme qui ne devait pas être si mauvais au fond... Comme on le sait les officiers Allemands n'ont pas eu le choix (ou si, le choix entre obéir et mourir)et certains n'avaient pas le même point de vue que leur chef.
Choisir de voir des chevaux en dernière volonté, prouve à quel point il aura été un homme de cheval !
Homme de cheval tu es, homme de cheval tu resteras...

jardin :
Le 21/11/2012 à 19h51

En tout cas l'article est magnifique ,bouleversant.Je l'ai relu par hasard ,avec autant d'émotion....

Article publié le 22-07-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés