Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Le travail de Totilas avec Edward Gal

L'article paru dans notre numéro 22, "Le travail de Totilas avec Matthias Rath, premières impressions" a suscité chez nos lecteurs un vif intérêt et de nombreuses réactions, notamment cette suggestion fort pertinente : « Pourrait-on avoir quelques arrêts sur image de Totilas sous la selle d'Edward Gal, pour que nous puissions visualiser plus facilement ce que vous décrivez ? »
En réponse à cette question et afin de souligner plus clairement les différences que notre Conseillère technique Nelly Valère décrit dans l'article concerné, nous vous présentons une série d'images commentées, sur le travail de Totilas avec son ancien cavalier Edward Gal.

Les photos d’écran « arrêt sur image » sont tirées de vidéos tournées lors des compétitions de Championnats de Coupe du Monde à Londres en 2009 où le couple Edward Gal/Totilas avait obtenu la note record de 92.300%, et d’autres, tournées aux Jeux Mondiaux de Lexington en 2010.
Ces photos sont très parlantes, et peut-être serait-il judicieux, pour nos lecteurs, de faire eux-mêmes leur analyse avant de lire celle de Nelly Valère. Une suggestion : regardez les vidéos utilisées après avoir observé les photos.

Etude des images

1- Ligne de galop allongé (voir art. 405 du Règlement FEI)

Sur cette série de photos, l'on voit une ligne de galop allongé se terminant par une pirouette puis une transition au trot. Faisons une étude visuelle des préparations et des transitions.

Totilas
Galop allongé. L’encolure est maintenue courte et fixe. © D.R.
Totilas
Le cheval ralentit pour préparer sa pirouette. Le dos se creuse, le ventre s’arrondit, la croupe se lève. © D.R.
Totilas
Les postérieurs s’éloignent, la croupe se lève le chanfrein rentre. © D.R.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

9 commentaire(s) »

gnourf :
Le 18/08/2011 à 22h43

Merci beaucoup pour cet éclairage! Après ces explications, qui me permettent enfin de comprendre les défauts de la monte d'E.Gal, je suis d'autant plus étonnée que ce soit cette équitation qui serve de référence.

Je rejoins la recommandation à la fin de l'article d'aller voir les vidéos trouvées par les lecteurs Schizo et Mariesophie!

eleonore :
Le 18/08/2011 à 22h48

Equitation-tricherie, imposture qu'il était bon de démasquer. Merci à Cheval-Savoir de publier courageusement ces images et ces commentaires, car la poudre aux yeux a extraordinairement fonctionné, même sur bien des amoureux de la belle équitation.
Eléonore

bruneelponcha :
Le 18/08/2011 à 23h41

magistrale étude.......

zaude :
Le 20/08/2011 à 19h15

Très intéressant, mais comment comprendre que ça soit 'ça' qui atteigne la perfection? à quoi attribuez vous la réaction des juges de noter si bien ça? Ce que dégage le cheval? Le fait que l'oeil en temps réel ne soit attiré que par les antérieurs?

mariesophie :
Le 21/08/2011 à 17h32

Je comprend maintenant pourquoi les prestations de Totilas me laissaient tant mal à l'aise depuis le début ...mon coeur avait senti ce que mon cerveau ne voyait pas encore ...magistrale explication appuyée par les trois articles en lien que je découvre grâce à ce nouvel article .. (comment avais je pu manquer ces 3 petits trésors ? )...
MERCI Nelly!...MERCI..les choses me paraissent tellement plus limpides maintenant...et vont me conforter sur mon approche de l'équitation...ce qui me laisse aussi penser que j'ai choisi le bon "prof" en notre ami Pierre B. que je salut particulièrement car en accord parfait avec la sacro sainte locomotion naturelle du cheval et son intégrité morale...sujets à juste titre mainte fois débattus dans CHEVAL SAVOIR .
pour répondre à ZAUDE il me semble que le livre de PHILIPPE KARL : DERIVES DU DRESSAGE MODERNE pourrait apporter quelques réponses à ces légitimes questions .je viens d'en faire une relecture sous un éclairage tout nouveau suite à vos derniers articles ...magie du livre mainte fois réouvert!
amitié.

nicole :
Le 24/08/2011 à 17h50

Ce sujet avait été également abordé sur le forum de l'association Allège Ideal et son ancien président, le Colonel Carde avait écrit à la FEI pour dire son désaccord avec les notes attribuées et l'équitation pratiquée.
En tout cas, bravo pour cet article qui, grâce aux photos et aux explications associées, montre bien le problème !

eleonore :
Le 25/08/2011 à 09h30

Merci, Nicole, de nous rappeler la position courageuse du Colonel Carde. Alors, donnons nous la main, et ne manquons jamais une occasion de travailler ensemble et d'ainsi réussir à redresser la barre. Laetitia, pourriez-vous mettre un lien direct sur les articles que ce Capitaine (euh, pardon, ce Colonel) Courageux a confiés à Cheval-Savoir, en particulier celui du N°15 sur l'internationalisation du dressage à la Totilas/Gal? C'est toujours très agréable de ne pas avoir à fouiller, même dans cette bibliothèque bien organisée!!!
Merci encore
Eléonore

philippeboiret :
Le 31/08/2011 à 17h10

Merci pour ce travail.

Pourriez-vous analyser également le travail de Fuego qui me laisse extrêmement sceptique malgré l'engouement du public ?

nellyvalere :
Le 31/08/2011 à 23h42

Bonsoir Philippe
Je vous suggère de cliquer sur le lien mis en bas de notre article, et qui nous renvoie vers le billet d'humeur du Colonel Carde: "Vers une mondialisation de l'équitation?" Vous y trouverez un montage vidéo Totilas/Fuego qui permet de les regarder travailler alternativement sur les mêmes portions de reprise. Vous pourriez travailler à aiguiser votre regard en faisant alterner vidéo et incessants arrêts sur images. Faites cela plusieurs fois jusqu'à ce que vous sachiez "voir vite", soumettez vos constatations aux critères que j'ai utilisés (voyez les articles de biomécanique de Claire Cartan Kasumi, liens également en fin d'article). Vous serez sans doute en mesure de faire ce travail vous-même. Sinon, je vous y aiderai de bon coeur.
Nelly Valère

Article publié le 18-08-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés