Accueil » Connaissance du cheval

L’aide respiratoire

La respiration du cavalier est souvent une aide.
Surprenant ? Eh bien, une longue pratique me permet d’affirmer que le cavalier peut, et de façon très heureuse, synchroniser sa respiration avec des périodes très précises du cycle des membres du cheval pour se mettre en harmonie avec lui, ou pour demander un mouvement, ou une posture, et faire de la respiration une aide.

On peut utiliser l’aide respiratoire au cours de toutes les opérations essentielles de l’équitation. Je vais les énumérer, mais dans cet article, je ne donnerai que deux exemples illustrés, le départ au galop et le saut d’obstacles.

J'invite ceux qui doutent de l’efficacité de l’aide respiratoire à rendre visite à ma stagiaire et amie, Véronique Baumgartner, éminent Professeur d’équitation en Suisse, qui fait exécuter un programme savant à sa jument Joyeuse, y compris des déplacements latéraux, avec une seule aide, la respiration !

Ici, nous serons pluss modestes et nous associerons deux aides : l'aide respiratoire et l'aide de poids.

Analyse horizontale d’un saut technique

Dessin stroboscopique
© JYLG

L’analyse horizontale donne le mouvement réel et l’impression globale. C’est complexe, mais rassurez vous, pour l’aide respiratoire je vous donnerai un dessin avec moins de phases et vous n’aurez à utiliser que quatre phases.

L’aide respiratoire

On peut associer descente des viscères et aide de poids lors de l’utilisation des deux assiettes-aide, aide-impulsive (buste vertical) et aide-rétropulsive (buste incliné vers l’arrière). Cela agit de deux façons: création d’un réflexe conditionné et augmentation de la force de l’aide de poids.
Le cheval, qui remarque tout, constate que chaque fois que le cavalier fait une opération essentielle, il modifie sa respiration.

«La respiration calme, ample et régulière du cavalier met en confiance le cheval»

La technique respiratoire est la suivante :

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

gnourf :
Le 07/09/2011 à 11h22

Article qui offre un éclairage intéressant sur une aide naturelle peu connue donc sous-exploitée.
Avant d'en étudier ses impacts bénéfiques, il est primordial d'insister sur les méfaits de l'apnée (rapidement évoqués dans l'article). L'apnée contraint tout le corps qui ne peut que se raidir et empêcher une saine locomotion du cheval. Avant de s'attaquer à la synchronisation de la respiration, il faut déjà se déshabituer au réflexe d'apnée en se forçant à expirer, car on ne peut pas faire d'apnée après une expiration. On se rendra vite compte qu'au moment de l'expiration (forcée pour rompre le cercle vicieux apnée/raideur du cheval), le cheval peut tout d'un coup mieux monter son dos. C'est une bonne première sensation pour pouvoir ensuite profiter pleinement des conseils de cet article.

laetitia :
Le 08/09/2011 à 19h21

Merci, chère Gnourf, de ces très utiles compléments d'information.
Laetitia Bataille

Article publié le 26-08-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés