Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Allongement, tension des rênes...

Par Pierre Beaupère, Cavalier professionnel et Professeur de dressage.


N°24 Septembre 2011
3 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Deux questions de dressage ce mois-ci, posées à Pierre Beaupère par l'intermédiaire des "Commentaires" que les lecteurs peuvent "poster" en bas des articles.

L'allongement, la tension des rênes sont les deux thèmes abordés aujourd'hui.

Allongement

Lorsque l'allongement est limité dans sa longueur, s'agit-il d'une limitation de moyens de mon cheval ou d'un manque de jambes ou de sollicitation de ma part ? En effet, ma jument après quelques foulées de trot, semble manquer d'énergie pour continuer son effort. Merci de me donner votre avis sur ce point.
Gouache

Pierre Beaupère
Les allongements © Nathalie Marissel

Cher(e) Gouache,
Ce qui peut être limité par les moyens du cheval , c'est la qualité de l’allongement, c’est-à-dire son rebond et son geste (l’importance de l’extension des membres). Mais ce que vous décrivez semble plutôt correspondre à un cheval qui manque encore d’impulsion.
Je vous conseille de relire la série d’articles traitant de l’impulsion. N’oubliez pas que l’allongement est une libération d’énergie. Imaginez une bouteille de boisson pétillante. Lorsqu’elle est neuve et que vous l’ouvrez, il y a beaucoup de pression à l’intérieur de la bouteille et le gaz va sortir fortement et longtemps. Après quelques jours, quand la boisson ne pétille presque plus, vous n’aurez droit qu’à un malheureux petit « pschit » en l’ouvrant. C’est le même principe avec votre jument ! S’il n’y a pas cette impulsion, cette énergie, cette volonté de jaillir vers l’avant, vous n’aurez droit en ouvrant la bouteille (en libérant le trot) qu’à un petit « pschit » de quelques foulées !

«Il faut solliciter avant l’allongement et non pas pendant»

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

3 commentaire(s) »

florencec :
Le 03/01/2012 à 17h55

Concernant le manque d'amplitude dans les allongements, je voudrais partager une petite anecdote.
Assistant à une leçon particulière donnée à une cavalière propriétaire de sa jument, la monitrice remarqua rapidement que quelque chose "clochait", la jument semblait gênée lors des allongements au trot.
La monitrice fit descende la cavalière et enleva l'amortisseur en mouton (très à la mode depuis quelques temps!).
Remontée à cheval, la cavalière reprit un allongement au trot complètement différent!
Le mauvais ajustement de la selle au cheval (angle du pommeau trop serré qui écrasait les omoplates), était amplifié par l'amortisseur (avec une grosse épaisseur de mouton au niveau du garrot).
Je pense qu'on ne prend pas assez souvent conscience de l'importance d'un bon ajustement de la selle, pourtant capitale.
D'ailleurs un article sur le sujet aiderait beaucoup de monde et même des professionnels (moniteurs...) qui n'ont souvent aucune idée de ce qu'est une selle adaptée.

laetitia :
Le 03/01/2012 à 18h12

Chère Florencec,

Votre anecdote est évidemment intéressante, et prouve une fois de plus, si besoin est, que la parfaite adaptation de la selle est évidemment indispensable (et que les amortisseurs ne le sont pas forcément !) Ces sujets de première importance ont déjà été abordés en détail dans Cheval Savoir, notamment dans le n°14 d'octobre 2010 ("La selle qui va au cheval") et dans le n°10 de mars 2011 ("L'impact du poids du cavalier"). Vous les trouverez dans la Grande Bibliothèque de Cheval Savoir, respectivement en rubriques Entretien et Connaissance.

Bien cordialement
La Rédaction

laetitia :
Le 03/01/2012 à 18h16

Petite faute de frappe de ma part : le n° de mars 2011 est le n° 19 et non le n° 10 !

Article publié le 04-09-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés