Accueil » On en parle

Endurance à Florac : La France Médaille d'or par équipe, l'or individuel à l'Espagne

Sur le mythique parcours de Florac viennent de se dérouler les Championnats d'Europe d'Endurance Open FEI.
Beaucoup de satisfactions pour la France avec une médaille d'or par équipe, une médaille de bronze individuelle, le Prix de la Meilleure condition... L'Espagne est la grande challenger avec l'argent par équipe et le titre de Championne d'Europe à Maria-Mercedes Alvarez Ponton. La médaille d'or du championnat "open" est remportée par Ali Khalfan Al Jahouri (Emirats Arabes Unis) qui mènera sa course d'un bout à l'autre dans un train surréaliste...

Florac, reste une des dernières courses en ligne. C'est une course exigeante, avec un terrain dur et rocailleux, et parfois d'importantes différences de température. Le parcours présente aussi des dénivelés redoutables -ces derniers ayant été quelque peu atténués dans le but d'adapter le parcours à des championnats d'Europe Open, ouverts à des cavaliers qui n'ont pas forcément l'habitude de ce genre de terrain, notamment les cavaliers provenant des pays du Golfe.

Après un "test ride" organisé sur place par la FEI en 2010, c'est donc le site de Florac qui avait été retenu pour ces Championnats d'Europe 2011. Organisé par l’Association Lozère endurance équestre que préside par Jean-Paul Boudon (lire son interview dans ce numéro de CS) ce Championnat a eu pour sponsor l'équipe royale d'endurance du Bahraïn, et pour parrain Hugues Aufray, un vrai passionné de chevaux (voir aussi son interview dans CS n°23).

Endurance Florac
Ali Khalfan Al Jahouri, le cavalier de l'insolite, qui, bien que parti en flèche, soutiendra son train durant huit heures 38 minutes.
© L.Bataille

La nuit est tiède sur Florac lorsque les cavaliers s'élancent, à quatre heures trente samedi matin, au départ de la petite ville d'Ispagnac.
D'emblée, un cavalier va créer la surprise : parti très vite, il arrive au premier "vet gate" avec 25 minutes d'avance, éveillant une certaine méfiance chez les vétérinaires. Le cheval récupère ses constantes cardio-respiratoires en une minute 53 secondes. Ali Khalfan Al Jahouri et Kaliffa poursuivent leur course infernale, et conserveront presque toute la journée une avance variant de 20 à 25 minutes, sans jamais être rattrapés ni même talonnés ! Chaque contrôle vétérinaire suscite la même perplexité, mais le cheval ne boite pas, montre toujours des temps de récupération exceptionnels, et est déclaré bon pour poursuivre la course...

Le challenger n'est autre que Maria Mercedez Alvarez Ponton, avec son minuscule et vaillant Nobby, le couple Champion du Monde à Lexington.
La course est dure car il fait chaud dans la vallée, même si au passage du fameux Mont Aigoual, les chevaux se retrouvent dans un brouillard glacé.

Va-t-il arriver ?

A l'arrivée, le cheval prodige tarde toutefois à apparaître. Une foule énorme estimée à près de dix mille personnes, est contenue derrière les barrières et attend. Le bruit commence à courir que le cavalier de l'impossible aurait été rattrapé, voire doublé par Maria Mercedes. Il arrivera effectivement avec un peu moins d'avance : il a déferré et dû remettre plusieurs fois l'hipposandale de son cheval. Il franchira cependant la ligne d'arrivée au grand galop, 7 minutes avant sa poursuivante, brandissant le drapeau des Emirats Arabes Unis. Dernier suspense : le contrôle vétérinaire. Après un deuxième trotting, cela passe...

Le podium de la course
Le podium de la course "Open" : Ali Khalfan Al Jahouri médaille d'or, (EAU), Maria Mercedes Avarez Ponton (Espagne) médaille d'argent et Jasim Mohammed AA Al Maadhadi (Qatar), médaille de bronze. © L.Bataille

Ali Khalfan Al Jahouri est évidemment est le grand gagnant de cette course, et remporte la médaille d'or du classement "Open" mais pas le titre européen. Ali a mis 8 heures 38 minutes et 10 secondes, Maria Mercedes Alvarez Ponton est seconde, en 8 heures, 45 minutes et 5 secondes, soit des moyennes respectives de 18,481 km/h et 18,237 km/h -ce qui est énorme pour une course de montagne.
Le troisième de ce classement "Open" est Jasim Mohammed AA Al Maadhadi avec Mazayha pour le Qatar, arrivé seulement 47 secondes après Maria Mercedes.

Le classement "Europe"

Dans le Classement individuel du Championnat d'Europe, la médaille d'or va donc à Maria Mercedez Alvarez Ponton. La médaille argent est remportée par cavalière allemande Sabrina Arnold, et le bronze va à notre tricolore Pierre Fleury avec Kergof (ce couple ayant tourné à 17,958 km/h).

Le podium du Championnat d'Europe individuel
Le podium du Championnat d'Europe individuel : Maria Mercedez Alvarez Ponton (ESP) médaille d'or, Sabrina Arnold (ALL) médaille d'argent et Pierre Fleury (FRA) médaille de bronze). © L.Bataille

Dans le classement par équipes, la France est médaille d'or, de haute lutte avec l'Espagne, qui sera seconde. Une polémique, comme il y en a souvent en endurance, naît cependant du fait de la nécessité d'un deuxième passage d'un cheval tricolore au contrôle vétérinaire. Mais le verdict reste le même, et l'entraîneur espagnol, qui avait posé une réclamation, félicitera très sportivement l'équipe de France. La Belgique est troisième.
Notons que Maria Mercedes Ponton aura donc gagné à Florac une médaille d'or et deux médailles d'argent...

Le podium par équipes Endurance Florac
Le podium par équipes : La France médaille d'or, l'Espagne médaille d'argent, la Belgique médaille de bronze. © L.Bataille

La meilleure condition

Seuls quatre chevaux seront présentés le lendemain aux vétérinaires pour être candidats au prix de la meilleure condition. Encore une satisfaction pour la France : c'est Antall de Jalima, la jument de Virginie Atger, qui obtient ce prix. Sur la dernière boucle, Antall de Jalima avait tourné à 28,28 km/h. Virginie recevra une superbe selle offerte par le sellier spécialisé Gaston Mercier, lui-même cavalier d'endurance bien connu, deux fois Champion d’Europe de la discipline.

Virginie Atger
Virginie Atger (FRA) reçoit des mains de Gaston Mercier une selle d'endurance, prix de la Meilleure condition pour Antall de Jalima. © L.Bataille

Le prix de la meilleure condition, que certains jugent superflu, est pourtant le plus beau, car la course d'endurance se doit d'être avant tout une discipline d'écoute du cheval. Ce prix, rappelons-le, avait été gagné aux JEM de Lexington par Hanaba montée par le français Jean-Philippe Frances, que sa quatrième place avait laissé au pied du podium.

0 commentaire(s) »
Article publié le 18-09-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire