Accueil » On en parle

Artérite virale : les dernières nouvelles

Les informations disponibles ainsi que les résultats d’analyses collectés par le RESPE au cours de ces deux derniers mois confirment la clôture de l’épisode d’artérite virale équine (AVE) sévissant dans l’Hérault (34) et les Bouches-du-Rhône (13).
Mais la vigilance reste de mise.

La dernière réunion de la cellule de crise du RESPE avait considéré comme clos l’épisode sous réserve des résultats d’analyses en attente (voir Cheval Savoir n°22 / Artérite virale équine : deuxième réunion de la cellule de crise du RESPE.).
Le RESPE a pu disposer de la quasi totalité des informations épidémiologiques liées aux deux foyers, dans lesquels on ne constate plus de signes cliniques depuis plus de 28 jours.

Artérite virale équine
© RESPE

Les différents propriétaires concernés ont fait preuve de coopération et de responsabilité en appliquant les mesures sanitaires adaptées.
Aucun symptôme évocateur d’AVE ni aucune entrée et sortie de chevaux n’ont été enregistrés depuis début juillet. La surveillance et le suivi sanitaires, tant actif que préventif, ont permis de gérer cet épisode d’AVE de façon efficace, aboutissant à la conclusion de cette épizootie.

Vigilance pour les rassemblements

Même si l’épisode est considéré comme clos, la cellule de crise rappelle aux organisateurs de manifestations équestres, l'importance des exigences sanitaires à imposer aux participants, quelle que soit leur race et leur pays d'origine (voir les conseils donnés dans notre numéro 23, en rubrique Médecine Vétérinaire / Artérite virale : l'importance de la prévention).

La cellule de crise recommande également à l'ensemble des acteurs de terrain de rester vigilant, vis-à-vis de l’artérite virale mais aussi de toute maladie contagieuse pouvant affecter les chevaux. Des dépistages préalables aux rassemblements restent recommandés, et ce pour tout type d'équidés.
La cellule de crise incite cette fois encore à une diffusion large de ce communiqué et remercie tous les partenaires et destinataires d’en assurer le relais.

Beaucaire finalement annulé

Les épreuves pour chevaux ibériques de Beaucaire, reportées en septembre du fait de l'épizootie, ont finalement été annulées, faute de participants. Malgré les résultats d’analyses encourageants de juillet qui révélaient un taux de séroprévalence de 5,5% sensiblement équivalent à celui d’autres races régulièrement dépistées, les divers concurrents semblent avoir été freinés par les mesures de précaution, bien que nécessaires, adoptées par les organisateurs.

Contact :
Dr Christel Marcillaud Pitel, Directeur du Réseau d'épidémio-surveillance en pathologie équine.
contact@respe.netwww.respe.net

0 commentaire(s) »
Article publié le 28-09-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire