Accueil » Connaissance du cheval

Les mécanismes du vieillissement chez le cheval

Par le Dr. Jacques Laurent.


N°25 Octobre 2011
4 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le vieillissement est une évolution physiologique, génétiquement déterminée.
Les signes de vieillissement sont parfois ténus, et peuvent passer inaperçus tant qu'ils sont isolés. C'est la conjonction de plusieurs signes qui permet de se rendre compte qu'un cheval n'est plus tout à fait le même.
Comprendre les mécanismes responsables de cette évolution sur les organes permet d'en atténuer et d'en retarder les effets.

En hippologie traditionnelle, le cheval de plus de quinze ans était dit "hors d'âge" ce qui signifie simplement qu'il devient difficile de voir son âge à partir de ses dents : on dit que le cheval ne "marque plus".
De nos jours, un cheval de quinze ans n'est pas forcément vieux : l'amélioration de la prévention des diverses affections, des soins vétérinaires, de l'alimentation, de la surveillance des abus lors de l'utilisation de l'animal, permettent à nos compagnons d'être encore en pleine forme et même compétitifs au plus haut niveau à quinze ans et plus, comme on l'a vu récemment avec le cheval Nobby, Champion d'Europe d'endurance en 2011 à seize ans.

description
© L.Bataille

Les poneys de race rustique ont une longévité très supérieure à celle des chevaux, et ne deviennent réellement "vieux" que vers 25 ans. Ils vivent couramment jusqu'à trente ans.

Le système cardio-vasculaire

Le vieillissement a pour conséquence d'altérer la quantité d'oxygène distribuée au muscle.

«Les modifications musculaires, même débutantes, rendent le dos du cheval douloureux à la charge, les muscles dorso-lombaires étant parmi les premiers atteints»

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

4 commentaire(s) »

bleu :
Le 29/10/2011 à 13h58

Mon cheval, hanovrien, petit fils de Cor de la Bruyère aura 20 ans en Janvier. Il se porte à merveille. Je le monte encore et il garde un dynamisme me faisant oublier son âge ; seule adaptation, le choix entre ferrure et non ferrure. Voulant continuer certains exercices en manège, j'ai dû abandonné les fers. Même protégés, les membres supportent plus difficilement les chocs, petits où gros. Sans fers, cela permet de continuer les déplacements lattéraux sans inquiétude. Les ballades se font sur l'herbe et sur de courtes distances.
Les postérieurs doivent être protégés au box car le cheval engorge plus en vieillissant. Sinon, il dépend de la monte du cavalier et son orientation équestre. C'est assez gratifiant car il parle pour votre équitation et pour vous.

mariefrance :
Le 31/10/2011 à 22h13

J'ai deux mérens un 22 ans et un de 26 ans ils sont en bonne forme, je les attèle en paire ils sont heureux de leurs sorties.Nous faisons depuis 20 ans un beau parcours, ballades en montagne, débardage, portage attelage.Selon vos remarques il est vrai qu'il faut être très observatrice . L'un est sensible et un peu raide à froid, comme vous le présentez il faut échauffer un long moment, je me suis rapprochée des conseils de vétérinaires équins me conseillant des produits tel ekyflex repair et mobility et de nutritionnistes dont les fabricants font de larges efforts en ce domaine , le dentiste équin n'est pas en reste. Merci de nous éduquer , parfaire nos connaissances pour mieux gérer nos compagnons car moi ils font partis de ma vie .Sinon ils sont très en forme , je m'y attache ils leur faut aussi une bonne présence et un travail modéré. Merci d'avoir pensé à nous parler de ce qui nous arrive à tous. les merens doucement se sou-poudrent de la blancheur des sommets enneigés des Ecrins.

windy :
Le 01/11/2011 à 09h26

j'ais un cheval de 16 ans, le veto la semaine dernière vient de me deceler de l'arthrose sur le diagonal PD/AG.

j'ai commencé il y a 15 jours un traitement equyflex repair, j'attend les resultats.
je me suis aperçu cet été qu'il avait mal au pied pendant les balades et qu'il refusait de faire les deux heures de parcours habituel, en manége il commençait aussi à refuser l'entrainement.

bref je me pose la question si je ne vais pas le defférer cet hiver.

connaissez vous Anouk Nathan qui preconise les pieds nus et le parage naturel, elle habite à 50 kms de chez moi et j'aimerais bien franchir le pas dans ce domaine.
il reste pourtant un risque mon cheval à des sabots de PS et il a un default d'aplomb sur les deux anterieurs.
avez vous des temoignages sur cette pratique?

beame :
Le 27/11/2011 à 16h03

merci pour cet articles, nos vieux chevaux sont bien souvent les oubliés de la littérature équestre....

Article publié le 24-10-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés