Accueil » On en parle

C'est officiel : l'Equitation de tradition française reconnue par l'UNESCO

La nouvelle vient de tomber : cette nuit -c'était déjà le 28 novembre à Bali (Indonésie) où se tenait la réunion du Comité- l'Equitation de tradition française a été officiellement classée par l'UNESCO en tant que comme Patrimoine immatériel de l'Humanité.

C'est une nouvelle de première importance à nos yeux, puisque cette équitation se caractérise par une pratique fondée sur l'harmonie des relations entre l’homme et le cheval.

On en parlait depuis longtemps, avec espoir.
C'est aujourd'hui officiellement chose faite : l'Equitation de tradition française vient d'être classée par l'Unesco en tant que Patrimoine immatériel de l'Humanité.

Le cadre Noir de Saumur
Le cadre Noir de Saumur, gardien des traditions. © Alain Laurioux

Ce dossier, porté par l’Ecole Nationale d’Equitation, composante avec les Haras Nationaux de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation, soutenu par le Ministère de la culture, les Ministères de tutelle de l’lFCE et la délégation française à l’UNESCO, est le travail d’une équipe, rassemblée autour de Robert d’Artois, directeur de l’Ecole Nationale d’Equitation, directeur général adjoint de l’IFCE et du Colonel Jean-Michel Faure, Ecuyer en chef du Cadre Noir.

«Le respect du corps et de l'humeur du cheval»

En effet, l'équitation de tradition française a été retenue principalement parce qu'elle se définit par des principes et processus fondamentaux de l’éducation du cheval qui résident dans l’absence d’effets de force et de contrainte, le respect du corps et de l’humeur du cheval. La fluidité des mouvements et la flexibilité des articulations assurent que le cheval participe volontairement aux exercices. Le dénominateur commun des cavaliers réside dans le souhait d’établir une relation étroite avec le cheval, dans un respect mutuel visant à obtenir « la légèreté ».

Il a également été souligné que "la connaissance de l'animal (physiologie, psychologie et anatomie) et de la nature humaine (émotions et corps) est complétée par un état d'esprit alliant compétence et respect du cheval". Bien que l'équitation de tradition française soit exercée dans toute la France et ailleurs, la communauté la plus connue est le Cadre Noir de Saumur.

Cadre noir de Saumur
En tête, l'Ecuyer en Chef, le Colonel Jean-Michel Faure. © Alain Laurioux

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication et David Douillet, ministre des Sports, se sont réjouis et ont tenu à féliciter l'École Nationale d'Équitation qui a porté collégialement ce dossier, et notamment le Cadre Noir qui est le conservatoire vivant de ce patrimoine équestre.

L’ENE - IFCE voit également dans cette décision la reconnaissance du travail de formateurs de chevaux et de cavaliers des Ecuyers du Cadre Noir, ainsi que de leurs compétences dans la transmission et la conservation de notre équitation.

Cette inscription représente également pour Cheval Savoir une grande victoire des principes que la revue soutient depuis sa création : une connaissance du cheval permettant une équitation respectueuse de son intégrité physique et psychique, dans une équitation de légèreté et d'élégance.

Nous saluons tout spécialement Patrice Franchet d'Espèrey, Conseiller technique de notre revue, qui, en tant que chef du Bureau de la Documentation de l'ENE et spécialiste de la culture équestre, a largement contribué à l'élaboration du dossier et à son heureuse conclusion.

1 commentaire(s) »

eleonore :
Le 29/11/2011 à 09h24

Bravo aux artisans de ce succès.
Bravo aussi à Alain Laurioux qui nous propose la vision d'une belle colonne vertébrale bien droite (sans dissymétrie...ahah!)au corps constitué chargé de conserver notre équitation française.

Article publié le 28-11-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire