Accueil » Le monde du cheval

L'affirmation d'une nouvelle collaboration entre le RESPE et l'IFCE

Par le Dr. Jean-Yves Gauchot, Président de l’AVEF (Association des Vétérinaires Equins Français) et Président du RESPE*.


N°27 Décembre 2011
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
A l'occasion du Salon du Cheval, le RESPE (Réseau d'Épidémio-Surveillance en Pathologie Équine) et l'IFCE (Institut Français du Cheval et de l’Équitation) ont signé, vendredi 9 décembre 2011, une convention de collaboration. Cette collaboration a pour objectif de mettre au cœur des préoccupations la santé des équidés et l’implication des socioprofessionnels dans ce domaine.

La conférence de presse de l'IFCE au Salon du Cheval de Paris a été l'occasion pour l'établissement public d'annoncer ses grandes priorités pour 2012. Parmi celle-ci, la protection sanitaire des équidés.

Le RESPE constitue, quant à lui, l’unique réseau national d’épidémio-surveillance consacré à la filière équine. Animant un réseau d’alerte plus de 350 vétérinaires sentinelles, il diffuse les informations d’alertes et de prévention sanitaires au monde vétérinaire et socioprofessionnel. Malgré un réel succès depuis sa création en 1999, la structure restait fragile car son financement repose essentiellement sur des subventions. De plus, le RESPE souhaitait développer ses actions vers les socioprofessionnels.
Des collaborations s’étaient déjà mises en place entre les deux structures ces 2 dernières années.

Les rassemblements de chevaux
Les rassemblements de chevaux et l'élevage constituent des points de départ classiques de certaines épidémies. © N.V./CS

Dans ce contexte général, la convention liant l'IFCE au RESPE apparaît comme l’officialisation d’un partenariat déjà existant : participation à la gestion de crise, actions de communication à visée des professionnels ou du grand public. A ces aspects, vient s’ajouter le financement d’un poste de technicien qui sera, entre autre, chargé de la diffusion des informations, du conseil et de la formation des socioprofessionnels en matière sanitaire.

«La protection sanitaire des équidés est l'une des grandes priorités de l'IFCE pour 2012»

Cette participation financière est également permise par un geste fort de la profession vétérinaire envers la filière. En effet, la subvention dont bénéficiera le RESPE provient de la redistribution d’une enveloppe jusqu’alors destinée à l’encadrement et l’autorité médicale par les vétérinaires, de l’identification électronique réalisée par les agents l’IFCE.

Certaines maladies déclarées par simple sms

Par cette collaboration, le RESPE et l’IFCE espèrent poursuivre le travail réalisé sur la traçabilité des équidés au travers de la base SIRE et du fichier détenteurs.
L’une des premières actions conjointes sera d’inciter les nouveaux détendeurs à s’impliquer activement dans la remontée d’informations sanitaires par le biais de leur vétérinaire sentinelle via la déclaration en ligne ou directement par l’outil VigiRESPE. Ce dernier permet en effet à tout acteur de la filière de déclarer très simplement par un sms certaines maladies.

Une autre mission pourrait être d’amener la filière sport à s’engager plus concrètement dans une démarche sanitaire, en particulier dans la perspective des Jeux Equestres Mondiaux 2014.

Pour plus d’informations, contactez-nous au 02.31.57.24.88 ou sur www.respe.net.

Logo RESPE

*RESPE - Réseau d’EpidémioSurveillance en Pathologie Equine
6 avenue du Maréchal Montgomery -
14000 CAEN
02 31 57 24 88 -
contact@respe.net

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 20-12-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire