Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Vos questions, leurs réponses : Attelage

Je désire acheter une voiture à cheval pour me mettre à l’attelage ; j’ai entendu parler des impératifs de sécurité. Pouvez-vous m’éclairer ?
M. Hervé L.,Brest

Certaines personnes choisissent leur matériel, le harnais et la voiture, en fonction d'un budget, et même parfois avant d'acheter le cheval ou même d'avoir essayé l'attelage ! Le problème, c'est que le matériel risque de ne pas convenir au cheval ou à l'utilisation qu'ils vont en faire : matériel de présentation pour aller en promenade, matériel de loisir pour un entraînement plus sportif…

Comme l'attelage se popularise, il devient facile d'acheter du matériel un peu partout. Or l'attelage est un sport qui, pratiqué à la légère, peut s'avérer très dangereux.
Vous devez donc vous faire très attentivement conseiller, tant pour l'achat de votre matériel (voiture et harnais) que pour votre formation à l'attelage qui, rappelons-le, est indispensable même si vous êtes déjà cavalier.

«Une solide formation et les conseils d'un revendeur vraiment compétent sont indispensables.»

Mais il faut vraiment faire attention au revendeur de matériel : il y a une différence entre les professionnels, également meneurs de haut niveau, comme Bernard Pouvreau par exemple, et les simples revendeurs de matériel sur catalogue. Ces derniers sont bien incapables de conseiller la clientèle sur les dimensions, le poids, les avantages et les inconvénients en fonction de l'usage…car ils ne connaissent pas la discipline. Vendre des harnais et des voitures n'est pas anodin. Le matériel doit être adapté à ce que les utilisateurs vont en faire.

Attelage sécurité
En général, une vieille voiture ne présente pas les garanties de solidité nécessaires. © L.Bataille
Attelage sécurité
Les voitures moderne (neuves ou d'occasion récente) sont solides et munies notamment de freins à disques. © L.Bataille

Dans cet objectif, lorsque nous vendons du matériel, nous posons des questions et conseillons les acheteurs. Nous avons vraiment un rôle à jouer à ce niveau-là : être conseiller, avant d'être vendeur. S'intéresser au projet du client pour pouvoir lui proposer ce dont il a besoin. Nous sommes heureux chaque fois que nous rencontrons un puriste qui prépare un attelage, progressivement, en faisant les choses correctement, et nous l'accompagnons vraiment dans sa démarche.

Si certains n'aiment pas être conseillés et veulent choisir eux-mêmes (ce qui arrive souvent chez les cavaliers d'ailleurs) on n'insiste pas, on est simplement fournisseurs. On ne conseille qu'après, éventuellement. Ceux qui viennent d'un autre milieu du cheval ne prennent jamais vraiment au sérieux l'attelage et croient tout savoir. Et il y a beaucoup d'accidents.

On ne peut malheureusement pas les en empêcher, si on refuse de vendre à ces personnes, elles iront acheter ailleurs. Notre rôle se résume alors à proposer du vrai bon matériel : une voiture stable, qui freine bien, de bons harnais, et orienter, parfois vainement, les personnes vers des pros qui dispensent des formations rigoureuses, organisées et adaptées.

Propos recueillis par Laurence Grard-Guenard

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier