Accueil » Races Equines

Le mémento des Equidés

Devant d'assez fréquentes questions posées sur ce sujet, nous avons jugé utile de publier un petit mémento de zoologie concernant les équidés, les hybrides, les notions de race et de type.

Dans le règne animal et végétal, la classification traditionnellement admise est celle qui établit la pyramide embranchement, classe, ordre, famille, genre et sous-genre, espèce.

Dans le cas du cheval , il s'agit évidemment de l'embranchement des vertébrés et de la classe des mammifères. L'ordre est celui des périssodactyles (mammifères ongulés caractérisé par un nombre impair de doigts aux membres postérieurs). Cet ordre comprend les équidés, les damans, les tapirs et les rhinocéros.

Zèbres
© Fotolia

La famille des équidés

C'est celle qui nous intéresse particulièrement ! Nous allons donc nous pencher plus en détail sur le genre equus. Dans la famille des équidés existent en effet plusieurs genres et sous-genres (sur lesquels les zoologistes ne sont d'ailleurs pas entièrement d'accord, car la systématique est fortement discutée et régulièrement remise en cause par les avancées de la génétique.

Pour shématiser, nous dirons simplement que le genre equus comporte l'âne, le zèbre et le cheval. Avec de nombreux sous-genres !

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

gnourf :
Le 18/01/2012 à 10h24

Merci pour ce rappel clair. J'ai encore quelques interrogations :

- J'ai souvent lu que la principale difficulté pour garder "purs" les troupeaux de chevaux de Prezwaslki sauvages (ou du moins en liberté) était d'empêcher qu'ils se reproduisent avec des chevaux "de selle" qui s'étaient enfuis et ainsi mélangent leur patrimoine génétique. Je ne comprends pas, avec un nombre différent de chromosomes, les poulains issus de ces croisements devraient être stériles et donc ne peuvent pas transmettre leur "impureté" génétique.

- Selon la légende urbaine (équestre devrais-je dire), les zèbres seraient les seuls équidés qu'on ne puissent pas dresser. Cette affirmation m'a souvent surprise : Sans vouloir en faire des animaux de selle placides, je m'étonne qu'avec une approche éthologique on ne puisse pas obtenir a minima un débourrage sommaire. Dans des zoos où les visiteurs évoluaient au milieu des animaux en liberté, j'ai déjà observé des zèbres qui se laissaient approcher avec le même comportement qu'un cheval au pré.
Qu'en est-il vraiment?

Merci pour ces éclaircissements!

charly :
Le 21/01/2012 à 23h30

Il me semble que lors de la tentative de la recréation de la race Tarpan (race sauvage disparue, du moins le vrai tarpan), les premières souches étaient issues de croisements entre des Prezwalski sauvages et des chevaux domestiques de race Konic, ce qui avait permis de reconstituer un petit troupeau de chevaux semblables aux tarpans (en apparence). Mais ce n'est pas le vrai Tarpan.

Les produits issues de ce mariage peuvent se reproduire d'ailleurs.

Article publié le 17-01-2012

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés