Accueil » Livres

Assiette et position, cinquante noeuds utiles

Par Laetitia Bataille.


N°28 Janvier 2012
4 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Equitation, quand tu nous tiens, disait le regretté Jean d'Orgeix... Faire des noeuds complexes en randonnée et dans les diverses circonstances de la vie à l'écurie, adapter notre corps aux viscissitudes d'une belle position à cheval -décidément bien difficile à acquérir... Il faut de la patience, et de la passion. Et les cavaliers en ont.
Voici deux livres que nous vous recommandons, car chacun, dans son domaine, est instructif.

50 noeuds utiles aux cavaliers

Par Claude Lux.

Sur ces 50 noeuds, une grande partie intéressera surtout les randonneurs. Claude Lux est l'auteur d'un nombre considérable de livres, notamment sur les technique de randonnée, et connaît le sujet à fond. Pas de surprise donc de touver là une somme de données, certaines classiques (qu'il est toujours utile de rappeler) d'autres très poussées, ce qui amène une approche élargie du sujet. Quatre brêlages différents, et quatre noeuds de bâtage (outre le fameux "as de carreau" qui se laisse si facilement oublier si on ne bâte pas régulièrement, l'ouvrage présente des variantes moins compliquées, et notamment une version réalisable si on randonne seul). Voilà une avancée dans le domaine de la randonnée, discipline trop longtemps dérivée des grandes manoeuvres militaires ! A Cheval Savoir, nous prônons toujours une certaine modernisation de l'équitation, dans le sens de la simplification, et ce livre nous a plu car il s'inscrit bien dans ce courant de pensée.

50 noeuds utiles aux cavaliers

Les illustrations qui l'accompagnent contribuent d'ailleurs à donner à cet ouvrage un aspect actuel et "clean". Les dessins techniques sont lisibles et impeccables (ce qui n'est pas toujours le cas dans les ouvrages destinés à apprendre des noeuds) et des aquarelles vraiment réussies amènent un coup de charme à ce sujet pourtant très technique.
Le livre ne s'adresse pas uniquement aux randonneurs : l'auteur a pensé aux cavaliers de club et aux propriétaires de chevaux, en rappelant la marche à suivre pour quelques noeuds d'attache bien expliqués. Il présente aussi deux manières de réaliser un licol de corde (bien pratique lorsque l'ardillon d'une boucle de licol a décidé de passer du mauvais côté) et même une manière de nouer les rênes pour les joueurs de horse ball.
Bref, une réussite, ce bouquin, que l'on peut conseiller aux équitants et soigneurs de tout bord, car une chose reste certaine : quand il y a un cheval, il y a forcément une longe pas loin...

50 noeuds utiles aux cavaliers
Par Claude Lux
Vigot, Ed,
24 euros

Assiette et position

Par Guillaume Henry.

Dans notre numéro de mars 2011, nous vous présentions deux ouvrages écrits par Guillaume Henry, instructeur et cavalier de dressage : "L'usage des mains" et "L'usage des jambes". Faisant l'éloge de ces deux bons livres, nous disions en substance : à quand "L'usage de l'assiette" ?
Le voici !

Assiette et position

Il s'appelle "Assiette et position" rappelant que l'une ne va évidemment pas sans l'autre. Comme dans les deux précédents livres, Guillaume Henry fait preuve de finesse, de grandes compétences, d'une approche saine de l'équitation, laissant par moments filtrer son désir d'idéal équestre.
Le livre est dense et bien fait, mais, comme dans les deux autres de la série, les illustrations ne tiennent pas toujours le même langage que le texte. Il existe une discordance entre les propos de l'auteur, cavalier "classique" ouvert aux idées de la légèreté, et certaines photos. A titre d'exemple, la photo de la double page 60/61 montre une cavalière légèrement couchée en arrière, dont le buste n'est pas grandi et le rein légèrement voussé, avec un cheval le chanfrein nettement en deçà de la verticale. L'image de ce que l'on voit partout, assurément, mais qui n'a rien d'un bon exemple ! Page 54, l'on voit le maître Oliviera sur Ansioso dans une attitude autrement souveraine, et sur la photo d'à côté, il explique la nécessité du "léger creux" du bas du dos dont parle la Guérinière. Page 47, le Cl de Beauregard montre aussi une magnifque position, que souligne d'ailleurs l'auteur.
Page 37, une jeune femme se penche franchement en avant pendant la levade ; page 29, un écuyer de l'école portugaise fait aussi une levade... avec une toute autre -et parfaite- position !
Ceci donne à refléchir sur la difficulté, pour les meilleurs auteurs, de trouver des illustrations (autres qu'issues d'archives) qui ne trahissent pas leur pensée...

Assiette et position
par Guillaume Henry
Belin, Ed.
16,90 euros

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

4 commentaire(s) »

gnourf :
Le 26/01/2012 à 16h40

Je profite de cet article qui souligne l'importance des illustrations pour chapeau (mon casque d'équitation et autres couvre-chefs) pour les illustrations de P.Beaupère.
Dans la plus grande partie de la littérature, les illustrations dessinées me paraissent souvent très éloignées de la réalité, où le parti pris artistique nuit au réalisme du mécanisme illustré. Et de même, les photos ne sont que rarement l'illustration parfaite des propos écrits. Les schémas de P.Beaupère sont les premiers que je vois qui soient si explicites, précis et pédagogiques.

Et pour ne pas donner l'impression de commenter le mauvais article, je confirme que le livre "50 noeuds utiles aux cavaliers" (pour l'avoir feuilleté en librairie) est très bien illustré, très simple à comprendre et riche d'astuces à l'utilité évidente et immédiate.

julie :
Le 26/01/2012 à 21h59

Merci pour cette analyse, qui va plus loin que de recopier la dernière de couverture du livre (comme c'est très souvent le cas sur d'autres sites ou dans la presse spécialisée)

laetitia :
Le 01/02/2012 à 12h18

Je partage entièrement votre avis, Gnourf, sur la qualité des schémas de Pierre.
Merci à vous, Julie, de souligner le fait que Cheval Savoir, par vocation, se doit d'apporter un éclairage objectif sur les ouvrages cités et ne saurait se contenter de "recopier les quatrièmes de couverture" ! Ce qui, je vous le concède, est une méthode très employée (qui évite aux journalistes de lire les livres !) Mais heureusement, il y a aussi, dans les journaux de qualité, des critiques qui font leur métier...

La Rédaction.

Article publié le 25-01-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire