Accueil » Le point avec...

Trotting et entraînement

Avec Nicolas Touzaint, Gwendolen Fer, le Dr. Anne-Violaine Brisou, André Grassart et le Dr. Barbara Maulet.
Coordination : Laetitia Bataille



N°30 Mars 2012
5 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le trotting est un des moyens privilégiés de mise en condition du cheval.
Nous avons demandé à deux cavaliers de concours complet de haut niveau, Nicolas Touzaint et Gwendolen Fer, de nous donner leur avis sur ce point. Côté attelage, nous avons recueilli les conseils d'André Grassart, meneur de randonnée et de tradition, et d'Anne-Violaine Brisou, championne internationale d'attelage sportif, qui, elle, apporte son double éclairage de meneuse et de vétérinaire.

Nicolas Touzaint1 : "Mettre à profit les reliefs du terrain"

Le trotting, c'est utile, incontestablement. J'en fais très régulièrement. Il faut différencier deux types de trotting : celui qui est destiné à varier le travail , pour que le cheval se change les idées... Et le trotting qui a vraiment pour but de développer les muscles et la condition.
Ces trottings de mise en condition, je les commence après l'hiver (parfois dès janvier) préparer le cheval en vue de la saison. Mais j'en fais aussi au cours de la saison, en fonction du calendrier, quand il y a une période un peu longue entre deux concours.

Nicolas Touzaint avec Hidalgo de l'Ile
Nicolas Touzaint avec Hidalgo de l'Ile à Badminton en 2008. © Henry Buclow/Lazy Photography

Pour ces trottings de travail, je vais sur une route qui convient très bien, c'est une petite route macadamisée très peu fréquentée, qui comporte des déclivités : deux ou trois montées courtes mais assez raides, et une montée faible mais longue.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

5 commentaire(s) »

gnourf :
Le 02/04/2012 à 11h28

Article très intéressant! Y aura-t-il son homologue vu par des cavaliers de dressage, d'endurance et de CSO?

happymeal :
Le 02/04/2012 à 12h44

Pour les chevaux pieds nus ayant besoin d'un meilleur développement des cartilages unguéaux et du coussinet digital, le travail sur sols fouillant en huit de chiffre, serpentines et sur le cercle est bien plus stimulant pour ces structures.

laetitia :
Le 05/04/2012 à 14h03

En réponse à la question de Gnourf : en préparant cet article, nous avions établi une pré-enquête auprès de plusieurs cavaliers de CSO, qui tous nous ont dit que le CSO n'étant pas une discipline de fond, ils ne pratiquent pas le trotting à titre d'entraînement. Max Thirouin, Christian Ahlmann, Malin Baryard-Johnsson, Billy Twomey nous ont tous confirmé que leurs chevaux sortaient régulièrement en balade (parfois montés par eux-mêmes, mais le plus souvent par les cavaliers de leur écurie) "avant tout pour leur moral". Malin Baryard a souligné que la discipline CSO se pratique au galop et qu'il s'agit d'un effort bref (moins d'une minute pour un parcours), ce que confirme Max Thirouin qui développe le souffle de ses chevaux par des galops fractionnés.
En ce qui concerne le dressage, les cavaliers effectuent eux aussi de balades visant essentiellement à la détente morale.
Quant à l'endurance, discipline de fond par excellence, l'entraînement est structuré autour de l'emploi du trot mais aussi du galop ; le travail du cheval d'endurance est un sujet en soi -que nous aurons bien sûr l'occasion de traiter sous différentes formes.

En réponse à Happymeal, merci de ces intéressantes précisions à verser au gros dossier des chevaux "pieds nus" pour lequel toutes les pistes de réflexion sont utiles.

Laetitia Bataille.

gnourf :
Le 05/04/2012 à 15h12

Merci Laetitia pour ce complément d'informations.

Peut-on en conclure que le trotting n'est pas travail si neutre que ça? Sous-entendu : Avec un cheval de loisir qui n'a pas de discipline de prédilection a priori, peut-on lui faire faire du trotting sur le mode "dans le doute, ça ne lui fera pas de mal", car il est toujours intéressant de développer le cardio et l'endurance? Ou vaut-il mieux cantonner les sorties à "l'aération du moral" et privilégier une discipline dont on suivra l'entraînement spécifique? (ex : galop fractionné pour le CSO)

windy :
Le 08/04/2012 à 09h42

super si Happymeal est parmis nousle debat sur les pieds nus va etre de qualité.

Article publié le 01-04-2012

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés