Accueil » Races Equines

L'Ardennais : utilisations et avenir en Europe

L'une de nos plus anciennes races de trait connaît en France une situation assez critique en termes d'effectifs et de débouchés. Difficultés d'organisation dans le public, frilosité des investisseurs, manque de visibilité d'une race de trait locale parmi huit autres... les raisons du manque de développement des utilisations de la race ardennaise dans notre pays sont nombreuses.
Pourtant, ce cheval souvent méconnu présente de grandes aptitudes pour de nombreux emplois, notamment dans le domaine de l'attelage de loisir.

Si le cheval Ardennais est souvent présenté comme une race française, ses origines, en Ardenne comme son nom l'indique, le lient à la Belgique et au Luxembourg autant qu’au pays de Molière... Il existe même un Ardennais suédois, importé depuis la fin du XIXe siècle. Ce cheval dispose d'ailleurs d'un stud-book dans chacun de ces pays. Le plus ancien des chevaux de trait européens, l’un des plus rustiques aussi, tire son épingle du jeu au débardage, activité bien développée en Belgique et en Allemagne, mais qui peine toujours à décoller en France. Après les heures noires du « tout boucherie », quels débouchés attendent la race et quelles pistes d'avenir se dessinent, indissociables des montagnes ardennaises ?

France : des décennies de tâtonnements...

L'Ardennais est actuellement la quatrième race française en termes d'effectifs, derrière le trio champion des Comtois, Bretons et Percherons. Pas vraiment menacé, mais avec 700 naissances annuelles dans les années 2000, et une baisse attendue du fait de la réduction des subventions aux éleveurs, il n'est pas pour autant tiré d'affaire... loin de là.

Le débardage forestier
Le débardage forestier : une des filières dans lesquelles le cheval Ardennais, calme et puissant, se révèle particulièrement précieux. Fimb, licence CC, source FlickR
« En Suède, la race ardennaise s'est adaptée au biotope en ayant moins de fanons, évitant ainsi l'accumulation de neige »

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 21-04-2012

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés