Accueil » Bloc Notes

Le Barbe dans les pays du Maghreb

En Tunisie, la race Barbe presque pure se rencontre à l’Est, dans une zone frontalière de l’Algérie, au pied de l’Atlas, qui décroît fortement vers les plaines de Kasserine, de Thala et du Kef, dans les tribus des Frechich et des Ouderna. Le Centre de la Tunisie, autour de la capitale géographique de Kairouan, est la deuxième grande zone en qualité. C’est un lieu où l’art équestre et les traditions d’élevage sont prisés depuis des lustres. Toutefois, les chevaux des tribus Zlass et Souassi sont des variétés assez distinctes des précédentes.

A l’extrême sud tunisien, il existe un petit réservoir de Barbes dans les régions de Gabès et de El-Hamma. Et puis, au Nord et à l’extrême nord, se trouvent les poneys des « Mogods ». Le Haras d’El-Battan était alors la structure technique et administrative responsable de l’élevage du cheval barbe. Il renfermait un dépôt d’étalons nationaux et entretenait une jumenterie de barbes purs.

Les effectifs en Afrique du nord

Cependant, les derniers comptages qui nous été communiqués, qui datent de 2004, six ans après (faute de pouvoir obtenir mieux), donnent une autre image du berceau de race : 13.750 Barbes et Arabe-Barbes en Algérie, 22.000 Barbes et Arabe-Barbes au Maroc et 4.500 Barbes et Arabe-Barbes en Tunisie.
En 1998, au Maroc, le Dr. El Kohen Mohammed nous confiait : « Le Barbe est en voie de disparition mais la race est l’objet d’un regain d’intérêt, dans le berceau et en Europe, grâce à la création de l’Organisation mondiale du Cheval Barbe. » La population chevaline, d’après son estimation, comportait alors, sur 167.000 chevaux : 160.000 barbes et arabe-barbes et 2.500 Anglo-Arabe-Barbes : « des chevaux de courses, issus du croisement entre l’Arabe-Barbe et le Pur-Sang anglais, produits essentiellement dans la région d’El Jadida. Ces chevaux sont appelés à être progressivement remplacés par l’Anglo-Arabe. » A la même époque, en Tunisie, le Dr. Ali Bousrih, alors directeur général de la Fondation Nationale d’Amélioration de la Race Chevaline (FNARC) nous informait que l’élevage en race pure représentait 2.500 sujets mais qu’il y avait près de 40.000 Arabe-Barbes.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier