Accueil » Le monde du cheval

Cadre Noir : des chevaux pour Londres

Lors du récent CPEDI qui s'est tenu à Deauville, plusieurs cavaliers de handi-sport montaient des chevaux prêtés par L'Ecole Nationale d'Equitation.

Une démarche relativement novatrice -et jusqu'à présent féconde- qui permet la mise à la disposition des cavaliers de l'Equipe de France de Handisport de certains chevaux de l'ENE dressés par des Ecuyers du Cadre Noir, en vue de leur très prochaine participation aux Jeux Olympiques de Londres.

La formule n'est pas vraiment nouvelle : Philippe Limousin avait déjà, il y a de nombreuses années, prêté son cheval Iris de la Fosse à Frédéric Laguillaume qui l'avait emmené au plus haut niveau.

Louise Studer
Louise Studer, monitrice d'équitation indépendante qui habite l'Alsace, se rend régulièrement à Saumur pour s'y entraîner avec un cheval mis à sa disposition par l'E.N.E. © Nelly Valère

Mais beaucoup de choses ont changé. La Fédération Para-équestre est maintenant plus structurée, et le Cadre Noir s'implique réellement depuis un peu moins d'un an pour aider les cavaliers à trouver des chevaux pouvant leur donner les meilleures chances.

«L'entraîneur de l'équipe de France travaille en complicité avec les écuyers du cadre Noir»

Ainsi l'ENE a-t-elle mis à la disposition de Wladimir Vinchon, de Louise Studer, Thibaut Stoclin, Adib Al Sarakby, de José Letartre notamment, des chevaux adaptés au dressage de haut niveau, possédant le chic, les allures et les aptitudes indispensables dans l'état actuel de la compétition de dressage internationale.

Répondre aux aides les plus fines

Ces chevaux bien dressés peuvent aussi répondre aux aides de poids du corps, souvent les seules dont disposent certains cavaliers de handisport privés d'un usage normal de leurs jambes.

Cette initiative de prêt, outre sa dimension humaine et sportive, est également un moyen de faire bénéficier l'équipe de France de Handisport, qui s'est qualifiée pour les Jeux de Londres, d'une remonte aussi performante que possible, que le secteur "privé" n'aurait pas forcément pu assurer. Le Cadre Noir s'implique ainsi totalement dans cette préparation des Jeux Olympiques, qui ne sont plus qu'à deux mois devant nous, et peut-être aussi, par la suite, dans celle des Jeux Equestres Mondiaux de 2014.

Une Marseillaise
Une Marseillaise pour José Letartre... aux côtés de Philippe Célérié, de la Garde Républicaine et sélectionneur de l'équipe de France, au garde à vous. © Nelly Valère

Ainsi, Philippe Célérier, officier de la Garde Républicaine et entraîneur national de l'équipe de France, travaille-t-il en complicité, non seulement avec les entraîneurs individuels de chaque membre de l'équipe, mais aussi avec deux écuyers du Cadre Noir, Philippe Limousin et Marc-André Morin qui coachent les cavaliers lors de leurs venues à Saumur, mais aussi en compétition.

Véronique Jannot et Philippe Célarié
Véronique Jannot félicité l'entraîneur national, Philippe Célarié. © Nelly Valère

Lors du CPEDI qui se déroulait récemment au Pôle International du Cheval à Deauville notre envoyée spéciale Nelly Valère a recueilli deux interviews : elle a rencontré un "prêteur", Philippe Limousin, et un "bénéficiaire", José Letartre.

Philippe Limousin est Ecuyer du Cadre Noir, actuellement entraîneur des équipes de France de Dressage Juniors et Jeunes Cavaliers. Il possède un palmarès sportif important, ayant été en 1986 Champion de France avec Iris de la Fosse, et en 1988, huitième par équipe Jeux Olympiques de Séoul, toujours avec Iris de la Fosse.

Wladimir Vinchon
Wladimir Vinchon, ancien jockey, photographié lors du récent CPEDI qui se déroulait au Pôle international du Cheval à Deauville. © Nelly Valère

José Letartre, lui, est cavalier de handisport, actuellement le seul cavalier français ayant un titre de Champion du Monde (remporté à Aahrus en 1999).
Il possède une personnalité hors du commun. Privé de ses jambes sous les genoux, il monte en dressage handi-sport au plus haut niveau. Il monte aussi en CSI 1,35m avec les cavaliers valides, et a même participé à des épreuves de puissance, franchissant 2,20m !

Deux cavaliers qui, séparément, ont répondu aux questions de Cheval-Savoir. Deux témoignages parallèles, riches d'enseignements et de leçons de vie, à lire dans notre rubrique Interviews.

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

quickly :
Le 17/05/2012 à 20h30

Très belle initiative de l'ENE ! Au delà du sport !
Je ne suis pas certaine que le pays soit disant référant en concours pourrait fournir des chevaux menés aux plus hauts niveaux juste à l'assiette.

Article publié le 09-05-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire