Accueil » On en parle

CSIO 5* de La Baule :
la menace de grippe écarte certains des meilleurs chevaux français

Avec un programme d’épreuves semblable à celui des Jeux Olympiques le Jumping International de France faisait partie des CSI de top niveau où les couples cheval-cavalier pouvaient affûter leurs armes en prévision des Jeux Olympiques de Londres.
Jusqu'à une alerte donnée voici deux jours par le RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine) ce qui a amené à écarter certains chevaux de l'équipe de France.

A trois mois des Jeux Olympiques de Londres, les cavaliers de de l'Equipe de France comptaient sur ce CSI 5* pour affûter leurs armes.
Un grainde sable est vue perturber cette organisation. En effet, une début d’épidémie de grippe équine a été détecté dans deux haras de Normandie par le RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine. Un cheval appartenant à l’un de ces haras a participé la semaine dernière au CSI du Touquet, développant et quittant prématurément le concours dès le vendredi.

La Baule 2012

Avec un programme d’épreuves très proche de celui des Jeux Olympiques de Londres -qui se dérouleront dans à peine trois mois) le Jumping International de France faisait partie des CSI de top niveau où l'Equipe de France pouvait affiner sa stratégie.
Plusieurs des chevaux présents au Touquet la semaine dernière étaient engagés à la Baule. Tous les chevaux étant vaccinés, le risque de contagion reste extrêment faible, mais il reste possible. La commission vétérinaire du CSIO 5* de France a donc décidé de prendre les précautions d’usage.

Le test PCR (Réaction en Chaîne par Polymérase) effectués par prélèvement nasal, est extrêmement sensible et permet de détecter les affections virales -sans toutefois indiquer si le virus est actif ou inactif. Ce test a donc été effectué sur les chevaux présents à La Baule et se sont révélés positifs pour deux d'entre eux, bien que ces chevaux ne présentent ni de fièvre ni symptômes grippaux.

Afin de minimiser encore le risque, le Comité organisateur du Jumping International de La Baule, en accord avec la FEI, a exclu les deux chevaux positifs, ainsi que quatre autres chevaux qui ont été soignés par les mêmes grooms.
La réglementation de La FEI est en effet très stricte, et exige que les chevaux soient vaccinés dans les six mois qui précèdent la compétition (d'autres réglementations exigeant seulement une vaccination annuelle). Les chevaux présents au Touquet la semaine dernière ont été regroupés dans les mêmes écuries, afin de pouvoir être suivis plus facilement. Pascal Dubois, Directeur Technique National à la FFE, et Henk Nooren, sélectionneur national à la FFE, ont décidé d’appliquer les mesures de précautions maximales en cette année olympique. Ainsi, quatre chevaux de l’équipe de France initialement engagés dans la Coupe des Nations FEI de vendredi ne prendront donc pas le départ : Mylord Carthago*HN (Pénélope Leprevost), Lord de Theize (Olivier Guillon), Nippon d’Elle (Roger-Yves Bost), Napoli du Ry (Simon Delestre).

L’équipe de France en lice est donc recomposée par les couples suivants : Eugénie Angot avec Old Chap Tame, Simon Delestre avec Valentino, Marc Dillasser avec Obiwan de Pilière, Jérôme Hurel avec Ohm de Ponthual et Pénélope Leprevost avec Topinambour.

0 commentaire(s) »
Article publié le 13-05-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire