Accueil » On en parle

Décès de Kellemoi : ce que nous dit Michel Robert

Propos recueillis par Laetitia Bataille.


N°32 Mai 2012
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
A la suite du décès tellement inattendu de la jument Kellemoi de Pepita, Cheval Savoir a recueilli les impressions de Michel Robert.

Kellemoi de Pépita était le cheval de tête de Michel Robert, qui avait notamment remporté avec elle le Top Ten à Bruxelles en 2008, la finale de la Coupe du Monde en février 2011, et le Championnat d'Europe à Vigo en Espagne, en novembre 2011.

Lla jument avait été vendu au Qatar, destinée avait-on dit à l'époque, au cavalier S.A. Sheik Ali Bien Khalid Al Thani.
C'est finalement un autre cavalier qatari, Bassem Hassan Mohammed, qui la montait et avait comme espoir d'aller avec elle aux prochains Jeux Olympiques de Londres.
Précisons qu'à Wiesbaden, Kellemoi n'avait participé à aucune épreuve, puisque dans la classe 1 à 1,45m du vendredi, Bassem Mohammed avait monté le cheval Al Hawaier Arizona Pie 9, se réservant Kellemoi pour les épreuves majeures.

"Kellemoi était en parfaite forme"

Cheval Savoir : Michel Robert, rappelons brièvement les faits : le week end dernier, lors de l'étape du Global Champions Tour qui se déroulait à Wiesbaden, Kellemoi de Pépita, a succombé à une torsion intestinale foudroyante. Quel est votre ressenti ?

Michel Robert : J'aimais beaucoup Kellemoi, et même si elle n'était plus chez moi, cela m'a fait de la peine.

C.S. Kellemoi a-t-elle pu mal s'habituer à la vie dans un climat très différent, avec un cavalier différent ?

M.R. Ecoutez je suis allé la voir à Doha quelques temps après sa vente, et je l'ai trouvée en parfaite forme, beau poil, très bien soignée. Sa groom est très compétente. La jument était suivie par un vétérinaire australien, un homme de 75 ans d'une très grande expérience.

Michel Robert
Michel Robert a répondu aux questions de Cheval Savoir © L.Bataille

C.S. Elle était montée finalement par Bassem Hassan Mohammed...

M.R. Oui, et il la montait bien. A mon avis, c'est certainement le meilleur cavalier du Qatar actuellement ; c'est un cavalier professionnel, et il s'entendait bien avec Kellemoi.

C.S. Que s'est-il exactement passé à Wiebaden ?

M.R. Je n'étais pas à Wiesbaden, mais je sais que quand des coliques graves se sont manifestées, la jument a été transférée en urgence dans une clinique vétérinaire, mais au moment d'opérer, il était déjà trop tard.

C.S. Avez-vous une idée d'une cause possible, Kellemoi avait-elle une fragilité particulière de ce côté-là ?

M.R. Non, pas du tout, elle ne faisait pas spécialement de coliques. Mais les coliques, chez le cheval, c'est malheureusment tellement capricieux que cela peut survenir pour un oui ou pour un non. Il suffit parfois d'un changement de temps, d'une modification alimentaire, d'un simple changement de foin -ce qui peut précisément être le cas lors d'un déplacement...

0 commentaire(s) »
Article publié le 30-05-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire