Accueil » On en parle

Le C.S.I. 4* Bourg en Bresse entre grippe et pluie

La manifestation "Top foals" annulée à cause des alertes de grippe équine, le CSI 4* submergé par des pluies torrentielles... l'édition 2012 CSI 4* de Bourg en Bresse -un concours très coté- qui se déroulait en ce premier week-end de juin, a été victime de conditions défavorables.

Le Top Foal Bresse Bleu, qui, samedi matin, devait réunir les meilleurs poulains de sport de la région, a dû être annulé, car les foyers de grippe équine découverts récemment en Normandie, entraînent, dans tout rassemblement d'équidés, un risque de propagation épidémique.
Les organisateurs de la manifestation ont préféré annuler cette épreuve, conscients du fait que la plupart des poulains devant être présentés n'étaient pas encore vaccinés.

En effet, la première vaccination du poulain ne se fait pas avant l'âge de quatre/cinq mois minimum. Comme l'explique le Dr. Jacques Laurent dans CS à propos des vaccinations antitétaniques (généralement couplées avec le vaccin anti-grippal) il existe inévitablement un intervalle "à risque" entre le moment où le foal n'est plus bien protégé par les anticorps de sa mère, et celui où la première vaccination sera réellement efficace. Il est clair que dans un concours se déroulant le 1er juin, la plupart des foals sont âgés de deux à quatre mois, et se situent donc dans cet intervalle à risque. L'annulation de ce rassemblement de foals était donc totalement justifié.

Dimanche : le déluge

Quatre cavaliers qualifiés seulement pour le barrage de l'épreuve majeure, le Grand Prix de la Ville de Bourg-en-Bresse : c'est dire la difficulté que réprésentait ce parcours à 1,60 m dans des conditions climatiques extrêmement défavorables.

Le CSI 4* de Bourg en Bresse
Le CSI 4* de Bourg en Bresse s'est déroulé sous des trombes d'eau, et seuls quatre cavaliers sur 50 engagés étaient au barrage du Grand Prix de dimanche. © L.Vargas

Une pluie battante et non discontinue avait peu à peu transformé la piste en une succession de flaques. Des rumeurs d'annulation de l'épreuve ont circulé, mais les organisateurs qui estiment la piste est "bien conçue et bien drainée", maintiennent l'épreuve. Le terrain se révèlera être tout de même très peu pratiquable et seuls quatre cavaliers (sur cinquante engagés !) seront au barrage.

Même les très grands -Michel Robert (venu presque en voisin) et Kevin Staut ne tirent pas leur épingle du jeu.
C'est un cavalier australien, James Paterson-Robinson avec Lanosso qui, avec un double sans faute, gagne l'épreuve, suivi de William Funnel, lui aussi double sans faute avec Billy Angelo, dans un flegme tout britannique sous les trombes d'eau. Ce seront les deux seuls cavaliers sans faute au barrage, puisque le cavalier classé troisième (le Japonais Eiken Sato) fait une faute, de même que le quatrième (le belge Pieter Devos). Le meilleur cavalier français de l'épreuve est Aymeric de Ponnat avec Armitage, qui n'était pas au barrage mais se retrouve à la cinquième place du classement.

0 commentaire(s) »
Article publié le 04-06-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire