Accueil » On en parle

Global Champions Tour Estoril : double victoire de Roger-Yves Bost

Bosty, notre cavalier-fusée, a encore frappé. Coutumier des victoires dans les épreuves de vitesse, il a notamment brillé régulièrement ces temps-ci dans les différentes étapes du Global Champions Tour et a remporté ce week-end à Estoril (Portugal) deux magnifiques victoires.

Il va vite, Bosty. "Déjà quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de foncer avec mon poney", dit-il. Et en plus, il a des chevaux rapides –c’est le cas de Cosma, qu’il montait à Estoril pour la septième étape du Global Champions Tour. Il a bien sûr beaucoup d’expérience. Et sans doute a-t-il aussi –c’est évidemment plus hardi de l’affirmer- une confiance en lui, une “niaque” particulière lorsqu’il monte dans le Global Champions Tour qui semble lui porter chance car il y accumule les succès.

Roger-Yves Bost
Bosty, connu pour son équitation au style atypique mais ô combien efficace, survole un des gros obstacles du GCT à Estoril : à aucun moment, la bouche du cheval n’est offensée. © GCT/Sportfot

A Estoril, il ne fait pas mentir sa réputation et s’impose dès le début dans l’épreuve de vitesse du CSI5* avec Castle Forbes Cosma, dans un sans-faute en 58 secondes 68. Des moments de grand spectacle sportif, alors que Christian Ahlmann avec Firth of Clyde et Sergio Alvarez Moya avec Sirius étaient tous deux bien placés pour ravir la victoire à Bosty. Mais tous deux ont des déboires, et c’est finalement Mario Stevens (All) avec Corlanda OLD qui prend la deuxième place, devant Emanuele Gaudiano avec Admara.

Roger-Yves Bost
Avec Castel Forbes Cosma, Bosty fonce vers la victoire à Estoril. © GCT/Sportfot

Le lendemain, c’est dans le Prix Mercedes Benz (une mise en bouche avant le Grand Prix du soir) que Bosty devait à nouveau s’imposer. Une épreuve en deux manches sur un parcours à 1,45 m. Dans la deuxième manche, le cavalier belge Gregory Wathelet avec Banda de Hus place le chrono à 30 secondes 90. Un chrono qui, avec Bosty, descendra jusqu’à 30 secondes 58. Et c’est Mario Stevens, décidément voué à bien se classer à Estoril, qui, après un double sans faute, prendra la troisième place en 31 secondes 07.

Le terrain d’Estoril, en excellent gazon, se prêtait particulièrement bien à la vitesse et Bosty a expliqué en outre que sa jument est tellement rapide qu’il n’a pas eu besoin de prendre des risques.

0 commentaire(s) »
Article publié le 16-07-2012

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire