Sommaire du N°7


Théorie de l’évolution
Journal N°7

Bon, ne nous leurrons pas : nous avons tous été un peu déçus lorsqu’à issue de la table ronde tenue par la FEI pour débattre d’une éventuelle interdiction du procédé Rollkur, les conclusions ont été désespérément tièdes. En gros : non au Rollkur, oui au LDR.

La voie de l’équilibre : les demi-arrêts
Journal N°7

L’entraîneuse finlandaise et cavalière internationale Kyra Kyrklund a l’habitude de dire que le demi- arrêt, tout le monde en a entendu parler, personne ne le voit jamais. En effet, un très grand nombre d’effets de rênes, d’actions de mains, de doigts, de coudes, de bras, de cuisses et de dos ont été définis par les auteurs, Maîtres et entraîneurs comme étant LE demi-arrêt ultime. A lire et à écouter ce que se dit ou s’est dit sur le sujet, la plupart des cavaliers finissent par en oublier à quoi il sert et à en avoir une vision très éloignée de ce qu’il est supposé être.

Equitation et lois du conditionnement
Journal N°7

Il est important dans la recherche d’une vérité de distinguer les connaissances empiriques de celles vérifiées par les méthodes scientifiques. Il est malhonnête d’habiller les premières d’habits scientifiques afin d’augmenter leur crédibilité.
Des assertions fantaisistes sont parfois formulées en employant une terminologie issue des sciences. Cela se produit hélas de plus en plus pour des raisons idéologiques ou commerciales. Le monde équestre n’y échappe pas. Nous nous proposons de « revisiter » les principes équestres académiques en y apportant un éclairage scientifique.

Pour un cavalier : s’adapter à l’attelage n’est pas si facile !
Journal N°7

Les cavaliers possèdent sur les non cavaliers de sérieux atouts : leur habitude des chevaux leur permet en général d’anticiper les comportements équins. Toutefois, ils ont aussi de nombreuses habitudes, bien ancrées, qui ne sont pas adaptées au menage. Voici un bilan des différences entre les deux disciplines, qui permettra aux cavaliers de passer plus aisément des rênes aux guides.

Le travail à la longe : un dialogue
Journal N°7

Dans cette rubrique, les Conseillers techniques de la revue s’expriment librement sur le sujet de leur choix, qu’il soit lié ou non à l’actualité. Ce mois-ci, loin de toute polémique, Maria-Pia Lobo de Vasconcellos a choisi de nous livrer son sentiment sur le travail à la longe.

La “gale de boue”
Journal N°7

Le terme de gale de boue, pour archaïque et impropre qu’il soit, demeure dans le langage équestre courant pour désigner des lésions pouvant s’installer dans le ceux des paturons du fait de diverses causes, notamment le contact avec un agent irritant (qui n’est d’ailleurs pas toujours de la boue !) Si l’appellation appartient au floklore de l’hippologie, l’affection est réelle et fréquente, surtout en saison humide –automme et début du printemps.

L’entrée de la Haute Ecole au Cirque
Journal N°7

Le mois dernier, Nelly Valère, qui a effectué un travail universitaire sur le cheval dans les spectacles, nous avait présenté le cheval sous un jour particulier, celui d’acteur de sa propre beauté, tout à la fois artiste et œuvre d’art vivante. Elle nous explique aujourd’hui comment il est entré en scène lorsque l’art de monter à cheval, d’utilitaire, est devenu une activité à but esthétique : dès le XIXème siècle, le cirque succédant aux tournois et aux carrousels tend à faire de cet animal domestique une véritable « bête de scène » !

Diplômes de Tourisme Equestre : les équivalences internationales
Journal N°7

Parmi les lecteurs Cheval Savoir, nombreux sont ceux qui s’intéressent aux diplômes de tourisme équestre délivrés par la DNTE (Délégation nationale au Tourisme Equestre de la FFE) et aux possibilités de les utiliser éventuellement à l’étranger, notamment dans les pays où des paysages grandioses suscitent ces vocations d’activité saisonnière.
Il importe de préparer ce type d’activité estivale dès maintenant.
Par ailleurs, nos lecteurs de différents pays francophones peuvent se prévaloir d’équivalences avec les diplômes français.
Nous avons donc demandé à l’Association canadienne Québec à Cheval, de faire le point.

Les livres du mois
Journal N°7

La terre vue de ma selle
De Jean Louis Gouraud

Ils ont inventé l’équitation,
De Xénophon à Tom Dorrance
Par Marion Scali

Jockey, noir et célèbre
Par Nelly Davies

La photo animalière
Par Cédric Girard

Faut-il vermifuger en hiver ?
Journal N°7

J’ai entendu dire que le gel tuait les larves de parasites, et que l’hiver était une saison propice à faire une pause de quelques mois dans les vermifuges.

Mme. Mireille M, Clermont Ferrand

Mèche rebelle
Journal N°7

Une partie de la crinière de mon cheval a partiellement changé de côté, et reste rebelle au pansage. Y a-t-il une raison particulière ?

M. Jean L. Montmarault

Notre partenaire : Québec à Cheval
Journal N°7

Cheval Savoir a noué un partenariat avec l’association canadienne Québec à Cheval. Fondée en 1980, elle est l’unique association ayant pour mandat de développer et de promouvoir la randonnée équestre et le tourisme équestre au Québec.

Bordeaux 2010 : un grand cru…
Journal N°7

Nos Conseillers techniques, Patrick Rebulard et le Dr. Jean Servantie, étaient à Bordeaux et nous livrent leur analyse sur ce magnifique concours, qui a eu lieu du 5 au 7 février derniers.
Fidèle à sa réputation, le concours a rassemblé la crème des cavaliers internationaux pour la Rolex FEI World Cup, et comportait en outre, cette année, une épreuve d’attelage comptant pour la finale de la Coupe du Monde.

Sylvie Corellou : une femme de cheval complète...
Journal N°7

Sylvie Corellou n’était pas seulement la Championne très titrée que l’on sait, brutalement disparue à l’âge de 51 ans. C’était aussi une femme de cheval complète, possédant des connaissances approfondies en matière d’élevage, passionnée par l’instruction et …par le spectacle équestre.

Par sa constante gentillesse et sa disponibilité, Sylvie faisait l’unanimité.

Témoignages.

Décès de Sylvie Corellou
Journal N°7

Sylvie Corellou est décédée hier soir, 23 février, d’un banal accident de la route tout près de chez elle, dans l’Allier.