Endurance : la fédération équestre des EAU frappée d’interdiction



Journal N°61 -
Le supplice du cheval Splitters Creek Bundy a sans doute constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : la FEI vient d’interdire jusqu’à nouvel ordre l’organisation de courses d’endurance par la Fédération equetre des Emirats Arabes Unis.

La Fédération Equestre Internationale a trop souvent semblé en retrait devant les abus dont sont victimes les chevaux d’endurance, notamment dans les Emirats.
Certes, quelques mesures ont bien été prises, comme le « petit geste » symbolique qui avait eu lieu peu après les JEM, lorsque la FEI avait disqualifié rétroactivement le Sheikh Mohammed Bin Mubarak Al Khalifa de la King’s Cup du Bahraïn.

\"Splitters
© Dubaï Racing TV live stream

Le martyre du cheval Splitters Creek Bundy, les deux canons antérieurs cassés, a ému le monde entier et a manifestement fait bouger les choses.
Après cette frilosité, la FEI vient de frapper un grand coup. Son nouveau Président de la FEI, le Belge Ingmar De Vos, élu le 14 décembre 2014, souhaite sans doute incarner désormais le « Monsieur Propre » de l’instance internationale. Il vient d’interdire jusqu’à nouvel ordre toute organisation de courses d’endurance dans les EAU.
La fédération équestre émiratie (EEF) entend bien faire appel. Elle a un mois pour le faire.