Livres : Quand on ne doute de rien…


Par Laetitia Bataille



Journal N°66 -
La folie des grandeurs semble avoir saisi le monde de l’édition. Certains ouvrages équestres techniques et didactiques récemment parus ont mis la barre très haut, avec des titres commerciaux et un brin fantaisistes. Ils ont pour but de ratisser large. Ce qui ne signifie pas qu’ils soient inintéressants. Mais soyons réalistes !

Bien monter à cheval en 40 leçons
Par Hollie H. Mc Neil

En général, ce type de livre s’intitule « Le cheval (ou le ping-pong, ou la guitare, ou la pâtisserie) en dix leçons ». Là, dans un élan de réalisme, les auteurs accordent 40 leçons. Mais il est vrai que le titre précise « pour bien monter à cheval ». Dix leçons serait un peu juste ! Mais même 40, cela reste très optimiste quand on pense que pour bien monter à cheval, 40 ans d’une vie sont en moyenne nécessaires… et les plus grands écuyers avouent apprendre tous les jours.

\"Bien

Cette bible miraculeuse made in USA et revue et corrigée par Larousse est accompagnée d’un DVD de 1 h 30. Il s’agit, selon l’éditeur, de visionner « la mise en pratique, en vidéo, des 40 leçons du livre, avec de nombreux conseils techniques en situations pour mieux détailler les positions, éviter les erreurs courantes et adopter les bons gestes »...
Allez, un petit effort : 40 leçons, cela représente pile un an de pratique hebdomadaire en club, vacances exclues. En somme, un petit galop 2.
Un point sympathique à saluer toutefois : le DVD comporte une option « sous-titres » pour les malentendants.

Bien monter à cheval en 10 leçons – Larousse de l’équitation
Hollie H. Mc Neil
Larousse Ed.
264 pages. 24,95 €

Le cavalier idéal
Par Véronique Bartin et Jean-Pierre Tiffon

Dans la même veine optimiste, voici un livre intitulé « le Cavalier idéal ».
Quelle ambition ! Combien de leçons, d’années, de décennies pour devenir ce cavalier idéal ? Ce n’est pas précisé dans le titre, mais le chapitre 1 s’intitule déjà : « Les 10 points clefs à connaître » ! Dix points-clefs, et le tour est joué, serait-t-on tenté d’écrire…
Mais soyons justes : le deuxième point clé est intéressant : « Le cavalier idéal s’équilibre autour de la colonne ». On pense à « L’équitation centrée », le remarquable ouvrage de Sally Swift. Ici, c’est moins sophistiqué, mais le livre fait la part belle au mental, à « l’intérieur du cavalier idéal ». Et ce n’est pas inutile. Une approche intéressante, donc.

\"Le

Le livre a clairement pour but d’aider le cavalier à réussir, à être bien dans sa tête, bien dans son corps. Et dans cette optique, il apporte quelques très bonnes pistes de travail, et mérite d’être lu et médité. Mais le titre est inexact. Car seul le cheval pourrait dire quel cavalier est « idéal » ! Or du confort du cheval, de son bien-être, il n’est soufflé mot…

Le cavalier idéal
Véronique Bartin et Jean-Pierre Tiffon
Belin, Ed.
144 pages. 22 €

L’équitation simplifiée
Par Stéphane Valette

Encore un programme ambitieux. Certes, il est vrai que l’équitation gagnerait à être simplifiée, plus instinctive et plus naturelle, plus cool en somme. Belle idée, donc. Le sous-titre est aussi est ambitieux : « Fusionner à l’image du Centaure ».
Stéphane Valette est un instructeur BBES II, qui nous livre son approche personnelle, fruit depuis une trentaine d’années d’enseignement. Le livre est complété par des témoignages vécus, qui le rendent vivant et sympathique.

\"L’équitation

L’auteur avoue un faible pour Nuno Oliveira. Oliveira qui disait « Il faut sentir et non avoir un système dans la tête ». C’est cela, l’équitation simplifiée, non ? Ce livre contribue-t-il à ce but ? Sans doute un peu, car il professe des bases saines qu’il n’est jamais inutile de rappeler. Chacun avec ses mots apporte une pierre à l’édifice. A noter que cet ouvrage existe en format Kindle pour liseuse, au prix de 9,34 €.

L’équitation simplifiée
Stéphane Valette
Société des Ecrivains, Ed.
200 pages. 19 €. En format Kindle : 9,34 €

Traité d’équitation pour ma bien-aimée
Par Rudolf G. Binding

Ah, là on est dans le sérieux ! Un « Traité » d’équitation, c’est un gros livre, du moins c’est ce que je croyais. Eh bien non, celui-là est tout petit, et extrêmement narcissique. Selon la quatrième de couverture, « C’est à une chevauchée lyrique et sensuelle que l’auteur, Rudolf Binding (1867-1938) nous convie ».

\"Traité

Au fil des pages, style poétique, beaux sentiments et bla-bla équestre glané ça et là… le livre n’a rien d’un traité d’équitation, mais alors rien du tout. Juste un joli petit texte réédité aux Editions du Rocher. Là encore, erreur de titre !

Traité d’équitation pour ma bien-aimée
Rudolf G ; Binding
Le Rocher, Ed.
144 pages ; 19 €