Championnats d’Europe de Para-Dressage : la déception française

Par Laetitia Bataille
Rédacteur en chef

Journal N°66 -
Les Championnats d’Europe de Para-Dressage FEI 2015 ont récemment eu lieu, confirmant, sans surprise, une la suprématie anglaise, avec une équipe rodée, talonnée par l’Allemagne et les Pays-Bas. La France gardera de ce championnat un goût amer, puisqu’elle n’a pas réussi à décrocher sa qualification pour les Jeux Paralympiques de Rio de Janeiro en 2016.

Les Championnats d’Europe de Para-Dressage FEI 2015 ont eu lieu au Pôle International du Cheval de Deauville, et ont vu s’affronter 72 cavaliers provenant de 20 nations.
Organisée par l’association Handi Equi’ Compet, sous l’égide de la Fédération Equestre Internationale, ce concours constituait une échéance majeure pour les cavaliers de para-dressage, puisqu’il était qualificatif pour les prochains Jeux Olympiques de Rio.

\"Céline \"Equipe

A gauche Celine Gerny accompagnée par José Letartre, à droite, l\'équipe de France de Para-dressage.
© pixelsevents

Hélas, nos cavaliers n’ont pu s’imposer face à des équipes redoutables. Invaincue depuis les premiers Championnats d’Europe de Kristiansand, Norvège, en 2009, la Grande Bretagne avait remporté l’or par équipe lors des deux derniers Championnats du monde (Jeux Equestres Mondiaux de Lexington 2010 et de Normandie 2014) ainsi qu’aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012.

\"Equipe
L\'équipe britanique après la remise des prix. © pixelsevents

A Deauville, l’équipe anglaise elle a encore donné la preuve de son immense talent. Avec un score total de 451,146 pts, elle remporte l’or grâce à une équipe 100% féminine menée par Sophie Christiansen (Gr Ia), Anne Dunham (Gr Ia) et Sophie Wells (Gr IV).

Les Pays-Bas, qui terminaient déjà 2ème par équipe des Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech™ 2014, emportent aujourd’hui encore la médaille d’argent avec une Team composée de Rixt Van Der Horst (Gr II), Frank Hosmar (Gr IV) et Nicole Den Dulk (Gr Ib) en 439,425 pts.

\"Sophie
Sophie Christiansen (Grande Bretagne) médaille d\'or par équipe. Une très belle équitation et une main légère. © pixelsevents

Tout comme à Caen, c’est une équipe allemande talonnant de près les cavaliers « oranges » (432,557 pts), qui monte sur la troisième marche du podium. Elke Philipp (Gr Ia), Hannelore Brenner (Gr III) et Steffen Zeibig (Gr II) en étaient les défenseurs.

José Letartre, meilleure performance française

Privilège du pays hôte, la France avait l’opportunité d’aligner six cavaliers au départ dont quatre pour l’équipe, Nathalie Bizet (Grade IV), José Letartre (Grade III), Louise Studer (Grade III) et Céline Gerny Grade (Ib), et deux en individuel, Samuel Catel (Grade III) et Anne-Frédérique Royon (Grade Ib). Ces athlètes, tous membres d’Handi Equi’ Compet, ont entamé la compétition par les épreuves Team Test le premier jour et Individual Championship le second, à l’issue desquelles était déterminé le classement par équipe. Les 7 meilleurs couples de chaque grade ont ensuite été sélectionnés pour la Freestyle du dimanche.

Seule cavalière française en Grade IV, Nathalie Bizet a eu la possibilité de dérouler les trois reprises. Avec une Team Test notée à 68,952% et un Individual Championship à 66,310%, la francilienne obtient la 7ème place au classement cumulé et s’invite à la Freestyle du dimanche. Associée Odate F.J, elle termine finalement à la 6ème place de la Libre avec 70,500% : « J’ai eu des bonnes sensations à cheval lors de ces championnats et dans l’ensemble j’ai l’impression d’avoir déroulé de bonnes reprises mais je pense que j’aurais pu éviter des erreurs notamment au galop. »

\"Céline
Un arrêt parfait et un instant de complicité : Céline Gerny (France). © pixelsevents

Avec trois chances dans le Grade III, la France était bien représentée. Cependant, et malgré une préparation intensive, les tricolores se sont heurtés à une concurrence de taille et n’ont pas réussi à s’imposer chez eux. Déroulant une Team Test notée à 67,737% et un Individual Championship à 68,220%, José Letartre obtient la 8ème place au classement cumulé et se voit refuser l’accès à la dernière épreuve de peu. Louise Studer a quant à elle rencontré quelques difficultés techniques avec son hongre Swing Royal*ENE-HN et termine ces championnats sur le score de 65,927% en reprise individuelle imposée : « Je n’arrive pas à dérouler sur le rectangle ce que je répète au paddock ou lors des stages d’entrainement, le cheval repasse derrière moi sur mes deux reprises ce qui entraine forcément des fautes qui, avec plus de rythme, auraient pu être évitées ». La paire Samuel Catel et Mogador de Valange, en progression depuis quelques mois, signe deux reprises de qualité, de bon augure pour l’avenir. Ils obtiennent une moyenne de 67,132% le premier jour et 66,488% le second pour deux 10èmes places.

\"Samuel
Samuel Catel avec Mogador de Valange. Un cheval qui se porte seul, postérieurs bien engagés, et sur des rênes à peine tendues. Le genre d\'équiation que l\'on aimerait voir plus souvent au plus haut niveau chez les valides...© pixelsevents

Céline Gerny et Anne-Frédérique Royon représentaient la France en Grade Ib. Elles n’ont pas démérité en se classant toutes deux dans les 7 participants de la Freestyle. Céline, en selle sur Flint, se classe cinquième en Team Test (69,360%), sixième en Individual Championship (68,483%) et finit spetième sur la reprise dominicale (64,450%). En terminant huitième le premier jour et septième le second, Anne-Frédérique Royon et J’adore s’emparent du dernier ticket disponible pour la Freestyle, reprise qui leur offre une 6ème place notée à 66,250%.

La déception du Chef d’équipe

Fanny Delaval, chef de l’equipe tricolore se dit forcément déçue des performances françaises : « Nous venions chercher à Deauville une qualification pour Rio et n’avons pas atteint nos objectifs. Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes mais aujourd’hui notre équipe n’est pas en mesure de rivaliser avec la Grande Bretagne, les Pays-Bas ou l’Allemagne. Il nous reste jusqu’au 31 janvier 2016 pour décrocher un ticket pour les Paralympiques, nous jouerons le jeu jusqu’au bout. »

Du côté organisation, Eric Estrier, Président d’Handi Equi’ Compet et des Championnats d’Europe de Para-Dressage FEI 2015, se dit très satisfait de cette première édition française : « Nous sommes ravis de la manière dont s’est déroulée la compétition. C’est une belle réussite ! Tout a été parfaitement orchestré et l’ambiance était au rendez-vous. Ces Championnats d’Europe étaient une échéance incontournable, notamment parce qu’ils étaient une étape qualificative pour les Jeux Paralympiques de Rio 2016, ils ont donc attiré la crème des cavaliers de para-dressage. »

\"José
José Letartre pendant l\'épreuve Freestyle. © pixelsevents

« Ce succès n’aurait pas été possible sans le soutien de nos sponsors, de nos partenaires et des collectivités locales ainsi que celui des 50 bénévoles qui nous aident et dont le dévouement sans faille est exemplaire. Mes remerciements vont également à l’ensemble du comité d’organisation et aux officiels pour leur expertise et le niveau qu’ils ont apporté à ces championnats. Merci également à la Fédération Equestre Internationale et Fédération Française d’Equitation de nous avoir fait confiance. Rendez-vous l’année prochaine pour le CPEDI*** de Deauville du 7 au 10 avril 2016. »