Longines Grand Prix : victoire de Delaveau, Simon Delestre deuxième !



Journal N°67 -
Après quatre jours de compétition, les Longines Masters de Paris se terminaient ce dimanche après-midi par un Grand Prix éblouissant, remporté par Patrice Delaveau suivi de Simon Delestre et du cavalier irlandais Billy Twomey. La veille, Patrice Delaveau avait déjà le Miasuki Trophy, et Delestre la Gucci Gold Cup. Kevin Staut, de son côté, avait remporté le Prix Institut Esthederm. Quel week-end pour les cavaliers « Bleus » !

L’épreuve phare de ce week-end de compétition à Paris Villepinte était bien sûr le Longines Grand Prix. Epreuve hyper sélective, pour laquelle le chef de piste Luc Musette avait dessiné un tracé difficle, alliant galopade et options spectaculaires. Et, parce qu’ils étaient nombreux, les cavaliers ont été obligés de jouer le tout pour le tout. « D’abord, soulignait Simon Delestre, le parcours initial était très difficile. En reconnaissant, nous étions convaincus qu’il n’y aurait pas plus d’une dizaine de barragistes. Si nous nous sommes retrouvés à seize, c’est uniquement parce que tous les meilleurs du monde étaient présents. »

\"Patrice
Patrice Delaveau et Lacrimoso 3 HDC, victorieux, sur le Longines Grand Prix de Paris. © R&B Presse

Assez vite assis dans le fauteuil de leader, le cavalier irlandais Billy Twomey prédisait : « Il y a beaucoup de cavaliers très rapides à venir. Je serais bien étonné de rester en tête jusqu’au bout. Mais si tous les spectateurs voulaient bien croiser les doigts pour moi, cela m’arrangerait ! »

Contre l’avis de ses entraîneurs Jean-Maurice Bonneau et Philippe Guerdat, Delaveau retire une foulée dans la première ligne

Après une faute de Pénélope Leprévost et Flora de Mariposa, les espoirs français reposaient sur Simon Delestre et Patrice Delaveau. Précision et vitesse permettaient à Simon et Hermès Ryan, récents médaillés de bronze au championnat d’Europe, de réussir un sans-faute et le meilleur temps, mais… « Je suis allé le plus vite possible, sans aller au-dessus de la limite », précisait le Lorrain après son parcours.

\"Simon
Simon Delestre avec Hermès Ryan se classe deuxième du Longines Grand Prix de Paris. © R&B Presse

Dernier à partir au barrage, alors qu’une victoire française était déjà assurée, Patrice Delaveau n’avait plus le choix. S’il voulait faire mieux avec Lacrimoso 3 HDC, il fallait toutes les audaces. Il attaqua très fort d’emblée, contre l’avis de ses entraîneurs Jean-Maurice Bonneau et Philippe Guerdat, et enleva une foulée dans la première ligne. « Cela m’a fait gagner une seconde et je n’ai plus eu qu’à la conserver. Mais j’ai eu de la chance. »

Lacrimoso, qui avait eu peu de temps pour récupérer entre son premier parcours et le barrage, était un peu émoussé et a frôlé quelques barres, comme pour relever le suspense de quelques notes de musique. « Mais, en crack qu’il est, il a tout donné – et c’est passé. » La Marseillaise a donc retenti une fois encore, reprise en chœur par les milliers de spectateurs.

Entre les victoires de Kevin Staut dans le Prix Institut Esthederm, de Simon Delestre hier soir dans la Gucci Gold Cup et de Patrice Delaveau dans le Miasuki Trophy et dans le Longines Grand Prix, les Bleus réalisent un week-end magnifique.
Notons que ce concours, labellisé « 6 étoiles », a également reçu le label EquuRES Event. L’évènement est distingué pour ses engagements concrets en matière de performance environnementale et de bien-être animal. Cela mérite d’être souligné.