J’en parlerai à mon cheval



Journal N°71 -
Cette expression bien connue signifie en clair « ce que vous dites ne m’intéresse absolument pas, ou même « je ne tiendrai aucun compte de ce que vous me demandez ». En espagnol, on dit « se lo contaré a mi abuela »… c’est-à- dire « j’en parlerai à ma grand-mère… » On postule d’office que la grand-mère n’est pas plus intéressée par le problème, ni plus efficace pour le résoudre, que si elle était un cheval.

\"Laetitia

Cette expression bien connue signifie en clair « ce que vous dites ne m’intéresse absolument pas, ou même « je ne tiendrai aucun compte de ce que vous me demandez ».
En espagnol, on dit « se lo contaré a mi abuela »… c’est-à-dire « j’en parlerai à ma grand-mère… ». On postule d’office que la grand-mère n’est pas plus intéressée par le problème, ni plus efficace pour le résoudre, que si elle était un cheval.

Piètre opinion des grand-mères de l’autre côté des Pyrénées, donc !
Sans doute ces aïeules ne sont-elles plus ce qu’elles étaient : aujourd’hui, ce sont des femmes qui travaillent ou des retraitées surbookées, et elles ne peuvent plus comme autrefois prêter une oreille attentive aux confidences ou aux inquiétudes. Tandis qu’un cheval… un cheval, cela peut, paradoxalement, vous écouter et vous libérer. Il n’est que de voir les enfants ou les adultes atteints de certaines formes d’autisme se confier longuement à un cheval… par la parole ou par le simple toucher. Et le cheval les écoute. Et leur répond par sa chaleur, son souffle, la soie de ses crins, sa confiance qui donne confiance…

L’équithérapie d’ailleurs n’est pas seulement une pratique équestre adaptée à des cavaliers pas tout à fait comme les autres, mais bien souvent – surtout dans les premières séances – la simple recherche d’un contact. Qui fait merveille, comme on le voit nettement dans une vidéo que nous avions publiée en 2012 dans le cadre d’une interview de SAR la Princesse Alia de Jordanie, qui s’est beaucoup investie dans sa fondation \"Growing Together\" destinée aux enfants autistes.

Nous consacrons ce mois-ci un dossier sur la relation entre les personnes atteintes de ces pathologies (notamment du syndrome d’Asperger), en écho à la Journée Mondiale de l’Autisme du 2 avril et aux nombreuses conférences qui auront lieu tout au long du mois sur ce thème. Car « en parler à son cheval » constitue désormais une thérapie réelle et privilégiée…

Photo de couverture : © Mari-art – Fotolia.com