Rio : retour sur l’or du CSO !


Par Laetitia Bataille



Journal N°74 -
Médaille d’or par équipes en complet, médaille d’or par équipes en CSO : à une semained’intervalle, les cavaliers français se couvrent de gloire, alors que beaucoup de vents contraires semblaient compromettre leurs chances. Retour sur les surprises du CSO.

C’était il y a quarante ans, à Montréal : l’équipe de France, composée de Marcel Rozier, Marc Roguet, et des regrettés Hubert Parot et Michel Roche, remporte la médaille d’or par équipe en CSO. Laissant derrière eux l’équipe allemande, déjà redoutable à l’époque puisqu’elle se composait de cavaliers majeurs : Hans Günter Winkler, les frères Schockemöle (Paul et Alwin) accompagnés de Sönke Sönksen). L’équipe belge est médaille de bronze…

Marcel Rozier avait déjà été médaille d’argent par équipe en 1968 à Mexico. Il a aujourd’hui 80 ans et coache avec enthousiasme un autre excellent cavalier, Abdelkebir Ouaddar
C’est son fils Philippe qui est réserviste à Rio, et aujourd’hui médaillé d’or !

\"Les
Les équipes finalistes : médaille d’or, la France, médaille d’argent USA, médaille de bronze Allemagne.
© Arnd Bronkhorst

Par la suite, la France remporte le bronze en CSO aux Jeux de Séoul en 1988 (équipe composée de Frédéric Cottier, Hubert Bourdy, Michel Robert et Pierre Durand, qui remporte aussi sa fameuse médaille d’or avec le mythique Jappeloup !).
Michel Robert est aussi de la partie lors de la médaille par équipe à Barcelone, en 1992, aux côtés de Hubert Bourdy, Hervé Godignon et Eric Navet (avec une certain Quito de Baussy…).

Et voici, à Rio, cette médaille que l’on n’attendait plus. On était pourtant en droit de l’attendre, puisque l’équitation française de saut d’obstacle a fait ces dernières années des pas de géant. Un équipe fantastique, Avec Simon Delestre numéro 1 mondial, Pénélope Leprévost ultra performante ces derniers mois avec Flora de Mariposa, qu’elle considère comme sans doute « le cheval d’une vie », Kevin Staut (qui été lui aussi numéro 1 mondial pendant une longue période) Bosty toujours performant (la preuve !) et Philippe Rozier en excellent réserviste (la preuve !) Tout ce petit monde coaché par Philippe Guerdat ce qui a fort fonctionné bien fonctionné depuis que nos « Bleus » travaillent avec le père de Steve Guerdat.
On pouvait donc très raisonnablement penser à une médaille française – et pourquoi pas une médaille d’or !

Lorsque les choses se sont gâtées…

Seulement les choses se sont brusquement très mal présentées. La défection de Hermès Ryan, cheval de Simon Delestre couple favori, pour une blessure au jarret (heureusement sans gravité, mais qui excluait toute désormais toute participation) a été un coup dur pour le moral des troupes. C’est donc sur les épaules du réserviste Philippe Rozier que reposait le sort de l’équipe de France.

Et voici que la jument de Pénélope Leprévost manifeste une début de coliques samedi soir. Et que Pénélope chute lors des éliminatoires (elle ne pourra se présenter à la finale individuelle…).
Bref, il fallait beaucoup de foi et de détermination pour y croire encore.

« J’ai une pensée émue pour Simon Delestre qui était notre cavalier numéro 1 dans l’équipe. Aujourd’hui c’est bien les cinq couples qui ont gagné cette médaille d’or ! » Philippe Guerdat

A l’issue de la première manche, quatre nations sont en lice : l’Allemagne (ce qui ne surprend personne, l’équipe se composant de monstres sacrés comme Christian Ahlmann, Daniel Deusser, Meredith Michaels-Beerbaum et le « boss » l’ineffable Ludger Beerbaum). Dans le coup également, le Brésil, les USA, et le Canada.

La France est cinquième… Que de chemin à remonter !

Mais la fameuse « glorieuse incertitude du sport » fera le reste. Kevin sera brillant, Bosty volant mais prudent (dans le contexte, il choisit d’assurer un sans faute, avec un point de pénalité). Philippe Rozier a lui aussi un point de temps dépassé. Pénélope n’aura même pas besoin de sortir Flora : la médaille est acquise !

Ce qu’ils en disent

Roger-Yves Bost : « J’étais plutôt serein en entrant en piste. Je savais que je devais être sans faute pour l’équipe. A la sortie j’ai demandé si on avait une médaille, je n’avais pas réalisé et je crois que je n’ai toujours pas réalisé ce que nous avons fait ! »

Pénélope Leprévost : « C’est vraiment génial. Grace à mes formidables coéquipiers je n’ai même pas eu besoin de refaire courir Flora aujourd’hui et nous sommes ce soir en Or ! »

Kevin Staut : « Ce que l’on vit aujourd’hui est unique. Ce que nous avons fait aujourd’hui avec mes coéquipiers est incroyable. C’est vraiment formidable pour toute l’équitation française. »

Philippe Rozier : « Mon père Marcel Rozier était dans l’équipe de France championne olympique à Montréal, et 40 ans plus tard, je suis tellement fier et ému de partager cette médaille aussi avec lui ! »

Philippe Guerdat, Entraineur national de Saut d’obstacles : « Ce titre olympique est un accomplissement pour les cavaliers et pour tout l’équipe. C’est le scenario dont j’avais rêvé la nuit dernière, même si je n’ai pas beaucoup dormi. J’ai une pensée émue pour Simon Delestre qui était notre cavalier numéro 1 dans l’équipe. Aujourd’hui c’est bien les cinq couples qui ont gagné cette médaille d’or ! La victoire des cavaliers de Concours complet la semaine dernière nous a donné des ailes et nous a porté également pour décrocher l’or aujourd’hui.»

Serge Lecomte, Président de la FFE : « Notre équipe de saut d’obstacles a su aller chercher la médaille d’or en alignant les parcours sans faute dans l’épreuve par équipe des Jeux olympiques. C’est le fruit du travail de nos cavaliers, de leur détermination, de leur professionnalisme pour atteindre l’excellence dans tous les secteurs de la performance. Bravo à eux, aux propriétaires de leurs chevaux, aux équipes qui les entourent et au staff France, particulièrement à notre sélectionneur, Philippe Guerdat, et à notre DTN Sophie Dubourg. Cette victoire collective devant les USA et l’Allemagne, après celle des complétistes devant l’Allemagne et l’Australie, asseoit le rang de la France comme nation majeure de l’équitation mondiale. Ces deux titres honorent la France et l’équitation française. Ils consacrent l’excellence de notre filière sportive fédérale, la qualité de nos circuits et de notre élevage et le savoir-faire de nos poney-clubs et centres équestres qui œuvrent au quotidien pour faire progresser les sports équestres. Bravo à tous les acteurs de ces titres olympiques qui feront de Rio une olympiade mémorable pour l’équitation française. »

Sophie Dubourg, Directrice Technique Nationale : « C’est magnifique ! Nous rêvions de cette médaille par équipe. Les Jeux n’avaient pas bien commencé pour le Saut d’obstacles, mais ces coups durs ont soudé encore plus les cavaliers et le staff. Chacun a joué son rôle, alors que nous étions en position d’outsider avant la finale, les cavaliers ont assuré les sans faute, c’est la marque des grands champions. Merci également aux propriétaires des chevaux pour leur engagement aux cotés de l’équipe. Nous donnons une belle image de la France en tant que grande nation équestre ! »