Et l’homme dans tout cela ?



Journal N°75 -
Très fréquemment, des commentaires ou des lettres nous parviennent au sujet de notre engagement en faveur de la cause animale : pourquoi tant d’efforts et de motivation pour les chevaux (et les autres animaux) alors des millions de personnes meurent encore de faim et que des drames sans nom se déroulent en Syrie… sans parler les attentats qui ont endeuillé la France ?

\"Laetitia

Très fréquemment, des commentaires ou des lettres nous parviennent au sujet de notre engagement en faveur de la cause animale : pourquoi tant d’efforts et de motivation pour les chevaux (et les autres animaux) alors des millions de personnes meurent encore de faim et que des drames sans nom se déroulent en Syrie… sans parler les attentats qui ont endeuillé la France ?
Notre revue est devenue au fil des ans le premier média équestre dans le domaine de la protection animale. Mais nous avons souvent fait entendre aussi notre voix pour la cause…humaine. Nous mettons régulièrement l’accent sur le lien étroit, millénaire et indispensable qui unit le destin de l’homme et celui de l’animal.

Dans un article publié en 2009 nous insistions déjà sur la nécessité pour les touristes de refuser d’entrer dans certains systèmes d’exploitation des animaux, en expliquant à leur propriétaires – souvent très démunis – qu’en ménageant la santé de leur animal c’est leur propre survie qu’ils protègent.

Même dans nos pays « riches », les conditions économiques agissent à deux niveaux : nous faisions notamment un parallèle entre la crise de « l’équitaxe » et la série d’abandons de chevaux qui avait sévi en Irlande en 2010 et 2011.

Depuis sa création, CS ouvre grandes ses colonnes aux causes humanitaires : notre partenariat étroit avec JustWorld International en est un exemple, de même que de nombreux articles tels ceux consacrés au cheval vecteur de communication pour les personnes avec autisme ou facteur de guérison pour les victimes d’addictions ou encore notre soutien au CIWF (Compassion in World Farming) qui œuvre inlassablement pour favoriser les bonnes pratiques d’élevage, en accord avec l’éthogramme de chaque espèce, des animaux de ferme qui produisent nos œufs et notre lait…

Oui, tout combat pour la cause animale protège aussi l’homme, directement ou indirectement. Il n’y a pas deux poids et deux mesures : les deux causes sont liées, comme notre destin, depuis toujours, est lié à celui des animaux.

Photo de couverture : © CallallooAlexis – Fotolia.com