Le cheval du Vercors officiellement reconnu !


Par Amélie Tsaag-Valren



Journal N°81 -
La nouvelle n’a pas fait grand bruit : le 18 juillet dernier, le cheval du Vercors, dit de Barraquand, est devenu la 27e race de chevaux d’origine française officiellement reconnue par le ministère de l’agriculture. Cette race locale de petits chevaux montagnards devrait ainsi trouver un sérieux coup de pouce pour favoriser sa préservation.

C’est probablement la moins connue des races de chevaux françaises (à égalité, peut-être, avec ses proches cousins le cheval de Castillon et celui de l’Auvergne). Après avoir frôlé l’extinction dans les années 1980, le cheval du Vercors de Barraquand a vu son standard défini en 2015. Depuis le 6 juillet 2017, l\'Association Nationale Cheval du Vercors de Barraquand a été agréée en tant qu’organisme de sélection pour tenir le registre généalogique de cette race désormais officielle. Une décision qui consacre 20 ans d’efforts de préservation, de la part d’une vingtaine d’éleveurs alpins…

\"Le
Le petit cheval du Vercors : rustique, sympathique et désormais reconnu parmi les races françaises.
Photo Gemini1980.

Le nom officiel, adopté par l’association homonyme, provient de ses deux dénominations historiques, « cheval du Vercors » et « cheval de Barraquand », du nom du jeune métayer qui en développa l’élevage au début du XXe siècle.

Un petit cheval rustique

A l’époque, les grandes transhumances réalisées entre le Vercors et la plaine de la Crau popularisent la race, qui devient le « cheval à tout faire » des agriculteurs locaux. Comme la quasi-totalité des chevaux de territoire à deux fins, la race du Vercors de Barraquand décline avec la motorisation de l\'agriculture. Les premières initiatives de sauvegarde voient le jour dans les années 1990.

A notre connaissance, l’unique ouvrage de référence qui consacre un chapitre (très à jour) à cette race de petit cheval montagnard, et qui en détaille le standard officiel, est la seconde édition de Races équines de France, publiée chez La France Agricole au début de cette année en collaboration avec Cheval Savoir. L’article de Wikipédia consacrée à cette race méconnue, qui n’est désormais plus à jour, avait été fortement enrichi par notre collaboratrice Amélie Tsaag Valren en 2012.