Accueil » Savoir pratique Attelage

Savoir pratique Attelage

Chevaux au travail en Crète : zoom sur le harnachement !
Journal N°82

Dans les pays méditerranéens, le cheval conserve encore de nos jours un rôle essentiel, notamment dans les régions où le tourisme constitue une activité prépondérante. Nous avons étudié à la loupe, d’après photos, le harnachement de chevaux d’attelage au travail en Crète.

Attelage : Boyd Exell à nouveau Champion du Monde
Journal N°50 Février 2014

La finale de la Coupe du Monde d'attelage Longines/FEI vient de se terminer au sein du Jumping de Bordeaux. Boyd Exell, le meneur australien déjà quatre fois vainqueur de cette finale, retrouve le titre qui lui avait été ravi l’an dernier par Ijsbrand Chardon. A la fin de cet article une vidéo exclusive des commentaires de Patrick Rébulard.

Collier ou bricole : un choix difficile
Journal N°26 Novembre 2011

Quelle que soit la forme d'attelage pratiquée, un choix s'impose : atteler en collier ou en bricole ? Beau et vieux sujet à réserver à une soirée d’hiver au coin du feu.

Deux questions se posent : le cheval est-il mieux habillé donc plus élégant avec un collier ou une bricole ? Le collier facilite-t-il mieux la traction que la bricole ?
Nous allons essayer de voir les avantages et les inconvénients de tous ordres des deux solutions.

Gérer les allures en extérieur
Journal N°18 Février 2011

On peut envisager trois sortes de sorties attelées : la sortie de travail (trotting, entraînement spécifique) la promenade, et la grande randonnée. Les allures à adopter dépendent du but recherché, du cheval (niveau de dressage, état et condition) et du terrain.

Affinement de la main du meneur (III)
Journal N°17 Janvier 2011

Pour clore cette série de trois articles, voici quelques exemples d’exercices pour le cheval qui corrigent les postures d’attelage fautives et qui affinent les doigts du meneur.
Bien des meneurs vont sursauter : « Ces exercices concernent le dressage, et non l’attelage et c’est trop compliqué pour nous » (je reviendrai sur ce point).
Quelques mots sur deux défauts de posture du cheval d’attelage et leurs correctifs, simples, et à la portée de tous.

L’affinement de la main du meneur par le travail à pied avec deux longes (II)
Journal N°16 Décembre 2010

Nous avons vu le mois dernier qu'en attelage, l’expression de la main est limitée par le matériel. C'est également le cas au cours de certaines formes de travail à pied, à cause du matériel encore (surfaix…) lorsque ce dernier met le cheval dans les mêmes conditions que l’attelage et limite l’expression de la main.
Voyons ce mois-ci les fondamentaux de la méthode.

Affiner la main du meneur par le travail à pied avec deux longes (I)
Journal N°15 Novembre 2010

« La main suffit à tout » disait le Capitaine Etienne Beudant. En tant que disciple enthousiaste de Beudant, je dis « oui, en équitation, et cette vérité prend plus de force encore en attelage, parce que le meneur n’a pas de jambes, il n’a que des mains". Le meneur est en quelque sorte « condamné » à avoir une main subtile, il ne peut pas se leurrer avec ses jambes comme le cavalier …

Atteler sous la pluie
Journal N°14 Octobre 2010

L'automne est là. Ce n'est pas une raison pour laisser les harnais suspendus dans une pièce, fût-elle climatisée. Les chevaux -qu'ils soient de loisir ou de sport- continueront à être attelés durant la mauvaise saison. C'est même en hiver que l'on prépare les chevaux pour la saison des concours et des grands randonnées.

Conseils pour un menage serein et sécuritaire, en tout terrain et par tous les temps.

La voiture à deux roues
Journal N°13 Septembre 2010

Vous avez débuté l'attelage et souhaitez acheter votre premier véhicule ? Vous êtes déjà meneur et voulez atteler un cheval neuf ? Vous êtes tombé amoureux d'une jolie voiture à deux roues ? Il existe de nombreuses situations où se pose la question fondamentale : faut-il acheter une voiture à deux roues ou à quatre roues ?

La réponse, bien sûr, est complexe. Patrick Rebulard, meneur de renommée internationale, fait le point aujourd'hui sur la voiture à deux roues.

Conduire UN cheval attelé : Dans quelle position se servir de ses mains
Journal N°11 Juin 2010

Le mois dernier, nous avons étudié les différentes actions du mors d’attelage sur la bouche du cheval. Celles-ci sont en effet limitées par le passage des guides dans les clefs du surcou (ou du collier) puis de la sellette. Ce mois-ci, nous allons aborder les différents emplois de la main en fonction de chaque tenue de guides et leurs résultantes pour permettre au meneur, dans chaque cas, de faire tourner son cheval d’attelage.

Tourner en attelage : tout un art !
Journal N°10 Mai 2010

Dans le numéro 7 de Cheval Savoir, nous avions parlé des problèmes que rencontre le cavalier lorsqu’il aborde la pratique de l’attelage. La première fois qu’il tient des guides, arrivé au début d’un virage, il écarte la main ! Ce réflexe de cavalier ne lui est malheureusement d’aucune aide en attelage. Éclairons un de ces points essentiels.

En attelage multiple, le reculement ne serait-il qu'un accessoire ?
Journal N°9 Avril 2010

Le mois dernier, nous avons abordé le fonctionnement du reculement sur un attelage à un cheval : son utilité et la combinaison que l’on pouvait faire de son usage avec celui du frein selon diverses situations.
Ce mois-ci, nous allons examiner comment une voiture est retenue ou ralentie dans le cas des attelages à plusieurs chevaux.

Le reculement est-il vraiment utile ?
Journal N°8 mars 2010

Partie intégrante de pratiquement tous les harnais, l’appareil de retenue -ou reculement- doit faire l’objet de réglages rigoureux pour une mise en œuvre optimale. Dans certains cas, l’on constate toutefois que le reculement est absent.
Quelle est l’utilité de cette partie du harnais ? Pourquoi et comment l’utiliser ?

Pour un cavalier : s’adapter à l’attelage n’est pas si facile !
Journal N°7 Février 2010

Les cavaliers possèdent sur les non cavaliers de sérieux atouts : leur habitude des chevaux leur permet en général d’anticiper les comportements équins. Toutefois, ils ont aussi de nombreuses habitudes, bien ancrées, qui ne sont pas adaptées au menage. Voici un bilan des différences entre les deux disciplines, qui permettra aux cavaliers de passer plus aisément des rênes aux guides.

L’équilibre du meneur
Journal N°6 Déc / Janvier 2010

Peu d’enseignants sont intransigeants sur la façon de prendre place sur le siège du meneur. S’asseoir semble en effet être un acte anodin tellement inné et à la portée de tous...
En fait, il ne s’agit pas seulement de se placer sur le siège du meneur, ou sur ce qui va servir de siège, mais bien de s’équilibrer !

Mener au carré
Journal N°5 Novembre 2009

Le tenue des guides est toujours un peu sujette à controverses. Le menage classique « à l’anglaise » impose le tenue de guides à une main, la seule admise d’ailleurs dans les concours de tradition.
La tenue au carré, souvent considérée comme une pratique de débutant, a beaucoup d’avantages et s’impose même dans certaines circonstances.

Le fouet en attelage, élément du dialogue
Journal N°4 Octobre 2009

Le fouet est indispensable à tout meneur. Un attouchement sur l’épaule peut bien sûr renforcer l’action impulsive de la voix, mais le fouet possède aussi d’autres fonctions, plus subtiles, permettant notamment d’agir sur l’équilibre, la rectitude et l’incurvation...

Attelage : la vision périphérique
Journal N°3 Septembre 2009

En attelage, une des difficultés pour le meneur est de pouvoir prendre des informations suffisamment à l’avance pour anticiper les trajectoires du cheval et de la voiture, qui ne sont pas tout à fait les mêmes.

Randonnée : gérer le menage en extérieur
Journal N°2 Juillet / Août 2009

C’est la saison des promenades et randonnées. Hors du cadre relativement sécuritaire d’une carrière close ou d’un itinéraire proche et reconnu, l’on peut être confronté aux divers aléas du grand extérieur. Ce qui impose une certaine réactivité et un savoir-faire spécifique.

La fiabilité du matériel : point clef de la sécurité en randonnée
Journal N°1 Juin 2009

Un cheval parfaitement mis, un meneur ayant reçu une solide formation dispensée par un enseignant qualifié…ce sont des conditions premières de la sécurité ; mais cette dernière passe aussi par une parfaite fiabilité du matériel.