Accueil » Connaissance du cheval

Connaissance du cheval

Y a-t-il des chevaux fragiles ?
Journal N°82

La question revient souvent sur les forums de cavaliers : existe-t-il des races ou des robes de chevaux plus fragiles que d’autres ? Malgré le déni de certains, la réponse est évidemment « oui ». Pourtant, nombre d’éleveurs sélectionnent des races et des lignées, en particulier de couleur, porteuses de faiblesses génétiques connues. Se pose alors la question de notre responsabilité individuelle et collective dans les sélections animales.

Le syndrome de Noé
Journal N°79

Rassembler un maximum d’animaux en croyant – faussement – les sauver : ainsi peut être résumé le syndrome de Noé, plus connu sous le nom anglais de « animal hoarding ». Ce trouble obsessionnel compulsif en cours de définition, très méconnu en France, est à l’origine d’une part non négligeable de cas de maltraitance de chevaux prétendument « sauvés ». Enquête.

Réunion de travail chez Catherine Henriquet : des pistes passionnantes…
Journal N°76

C’est un voyage en France de Jean-Philippe Giacomini qui a donné à Catherine Henriquet l’occasion de réunir dans ses écuries à Autouillet quelque personnalités prépondérantes du monde équestre, venues travailler dans un esprit commun sur le thème « Mieux comprendre et optimiser la locomotion de son cheval ». Bien entendu Cheval Savoir était présent.

Les chevaux apprennent en nous observant !
Journal N°76

Des témoignages de l’influence positive du cheval sur nous, allant jusqu’à une « transformation » à leur contact, sont déjà nombreux. En novembre dernier, la publication d’une étude allemande suggère que la relation humain-cheval génère un apprentissage dans les deux sens : les chevaux peuvent acquérir de nouvelles compétences en nous observant !

La zoosémiotique : comment le cheval communique-t-il avec nous ?
Journal N°73

Bien loin d'être l'animal « indifférent » que certains ont décrit, le cheval s'attache à nous et utilise son regard et le positionnement de son corps pour susciter une réaction de notre part.

L’histoire évolutive des équidés
Journal N°70

Par chance, l’évolution des chevaux est l’une des mieux connues parmi les postulats de la zoologie. C’est aussi l’une des premières qui aient été étudiées. Les données actuelles ont amené à réviser certaines idées reçues. Mais de l’Hyracotherium à l’Equus (ferus) caballus… pas de quoi en perdre son latin !

Trois découvertes scientifiques sur les robes !
Journal N°69

La recherche sur la génétique du cheval est en pleine ébullition depuis une dizaine d’années. Trois découvertes scientifiques majeures ont récemment été faites sur les robes : nous savons désormais pourquoi les chevaux ont si vite perdu leur raie de mulet et leurs zébrures après la domestication, si les juments alezanes ont vraiment le « sale caractère » qu’on leur prête, et comment se répartissent les zones de blanc sur les robes pie… Surprenant !

C'est prouvé : les chevaux comprennent nos expressions de visage !
Journal N°69

Un groupe de chercheurs de l'université du Sussex (Grande-Bretagne) vient de publier ce 10 février les résultats d'une étude démontrant que les chevaux comprennent nos expressions faciales, et y réagissent. Nous nous en doutions depuis longtemps, mais cette étude vient confirmer que le cheval est un puissant miroir de nos émotions.

Des chevaux très expressifs !
Journal N°65

Nous savions depuis longtemps que les chevaux sont des champions pour décrypter le langage du corps. Une étude minutieuse publiée ces jours-ci par l’université du Sussex révèle que nous étions en deçà de la vérité : les chevaux disposent d’une palette d’expressions faciales plus variée que celle des grands singes ! Cette découverte ouvre la voie à une meilleure compréhension du bien-être et des ressentis équins.

Le Symposium - Rectitude, équilibre et performance - a eu lieu…
Journal N°65

Le symposium sur le thème « Optimiser la rectitude, l'équilibre et la performance des chevaux par la rééducation des fascia et la réhabilitation posturale" a eu lieu des 4 et 5 juillet derniers. Nicole Lham était parmi les participants et donne pour Cheval Savoir un compte-rendu technique complet.

Obésité du cheval : un problème de responsabilité
Journal N°65

Ces derniers mois, de nombreux témoignages on mis en cause des éleveurs, des associations de races et des juges de concours dans l’obésité et les maladies génétiques qui touchent nos chevaux de trait. Les primes de soutien officielles versées par l’Etat pour la « sauvegarde » des races de trait viennent parfois récompenser des éleveurs dont les animaux sont malades… Un dossier délicat que Cheval Savoir a souhaité ouvrir en toute transparence…

Cheval et développement personnel : en quête de l’effet miroir
Journal N°63

L’équitation évolue. Pendant que les connaissances s’accroissent en éthologie, on recherche de plus en plus souvent le bien-être dans un compagnonnage avec notre animal favori. Plusieurs ouvrages récemment parus conseillent de s’inspirer des qualités du cheval pour de meilleurs rapports humains. Au-delà du fait d’y croire ou non, est-ce une prise de conscience de tout ce que le cheval peut nous apporter grâce à sa différence ?

Optimiser la rectitude, l’équilibre et la performance : un symposium essentiel
Journal N°63

Un symposium de toute première importance, que nous en saurions trop vous recommander, aura lieu les 4 et 5 juillet prochain en Allemagne : l’écuyer Manolo Mendez et le Dr. Kerry Ridgway se réuniront face au public pour des discussions et des démonstrations autour un sujet essentiel : l’optimisation des facultés physiques du cheval par la réhabilitation posturale et le réentraînement des fascia.

Le cheval et l’empathie
Journal N°62

Tout cavalier a au moins une histoire à raconter, durant laquelle le cheval paraît avoir perçu très précisément son état émotionnel. Rien de paranormal là-dedans : depuis quelques années, les scientifiques eux-mêmes reconnaissent de véritables facultés d’empathie chez le cheval… Des facultés qui permettent notamment aux chevaux d’aider les enfants autistes à s’ouvrir au monde…

Hypertypes : l’élevage du côté obscur
Journal N°61

Un profil toujours plus concave chez l’Arabe de Show, des Quarter Horses toujours plus musclés en épreuves de halter, des crins et des fanons toujours plus abondants chez l’Irish et le Gypsy Cob, des chevaux miniaturisés et des traits grandis à l’extrême… les races équines sont victimes d’hypertypes depuis de nombreuses années. Le sujet reste cependant méconnu voire tabou pour la plupart des éleveurs.

Rollkur et maltraitance : les dernières études
Journal N°60

Demandé par des moyens mécaniques contraignants, et par une forte tension de rênes (généralement couplée à une muserolle serrée, même s’il s’agit d’une muserolle française) le rollkur semble décidément constituer une maltraitance sans équivoque. Des études récentes ont mis en lumière des éléments intéressants à maints égards.

La testostérone : naturelle… ou pas ?
Journal N°60

La récente affaire de dopage dont semble être à nouveau victime Maxime Livio pose la question du dopage à la testostérone. Cette hormone est naturellement présente chez les chevaux entiers, mais aussi, à moindre taux, chez les hongres et même les juments, ce qui rend son usage en tant que dopant délicat à déceler. Le point avec un médecin et un vétérinaire.

Dressage de compétition : deux scientifiques s’expriment
Journal N°59

Deux scientifiques ont récemment publié dans le très sérieux Veterinary Journal, périodique de référence pour ce qui concerne la recherche vétérinaire, les conclusions de plusieurs études : ils pointent clairement le dressage moderne comme responsable d'une souffrance accrue du cheval de compétition. 

Dressage aux JEM : observations et considérations
Journal N°56 Septembre 2014

En dressage, les Jeux Equestres Mondiaux Alltech/FEI ont consacré –sans surprise- Charlotte Dujardin qui remporte la médaille d’or individuelle tandis que l’Allemagne gagne l’or par équipe. Notre envoyée spéciale, Nelly Valère, nous livre ici une étude du travail des chevaux dans ces épreuves, réflexion axée sur ses perceptions globales, et complétées par des analyses portant sur le travail du dos et la biomécanique.

Au Haras de la Cense : Séminaire avec Gerd Heuschmann
Journal N°55 Juillet/Août 2014

« Anatomie, locomotion et douleur » tel était le thème du séminaire qui a eu lieu récemment au Haras de la Cense, réunissant plus de 200 participants autour de deux intervenants de renom, le Dr Gerd Heuschmann et le Dr Francis Desbrosse. Cheval Savoir était présent.

Découverte du gène Splashed White chez le cheval Breton
Journal N°55 Juillet/Août 2014

Aucune des neuf races de trait françaises ne peut porter officiellement de robe pie... Pourtant, une découverte génétique pourrait bien secouer le monde très traditionnel de l'élevage du cheval de trait : des gènes de robe pie existent depuis près d'un siècle dans le pool génétique du Trait breton ! 

Clonage du cheval : révolution et évolutions
Journal N°53 Mai 2014

Science-fiction voilà tout juste vingt ans, le clonage du cheval est de plus en plus accepté dans les milieux de la haute compétition, et est même en passe de se généraliser. Petite chronologie pour visualiser les balbutiements, les réticences et... la progression de cette technique dans le monde.

Les robes du cheval : le gène dun
Journal N°53 Mai 2014

Si les chevaux présentent une palette de robes aussi variée, c’est en grande partie grâce aux nombreux gènes dits « modificateurs » qui agissent sur les robes « de base » pour les transformer ! Parmi ceux-ci, le gène dun, ou gène « sauvage », fait partie des « diluants » et est volontiers associé aux chevaux dits primitifs.

La place des mâles dans le troupeau : une histoire d’hormones !
Journal N°49 Déc/Janv. 2014

Dis-moi quel est ton taux de testostérone et je te dirai quelle place tu occupes au sein du troupeau ! C’est ce que démontre une étude scientifique américaine réalisée sur des poneys vivant à l’état semi-sauvages, qui laisse penser que le cheval occupant le statut de « célibataire » met prudemment son instinct sexuel en veilleuse !

Robe, marques blanches et tempérament
Journal N°47 Octobre 2013

Les marques blanches sur la robe pourraient avoir un lien direct avec le tempérament des chevaux.
Stefan Rieder, chercheur pour Agroscope – l’équivalent de l’INRA en Suisse- nous a reçus pour partager ses connaissances et le résultat de ses recherches. En effet, depuis plus de quinze ans, il mène des études concernant la génétique de la robe du cheval. Et les découvertes se révèlent étonnantes !

Races équines oubliées : les dérivés du Percheron et les absorbés du Boulonnais
Journal N°46 Septembre 2013

Les races animales naissent, évoluent, et parfois disparaissent.
Nous avons vu le mois dernier des races de poneys françaises qui n’existent plus mais ont parfois contribué à la formation du Poney Français de selle.
Ce mois-ci, penchons-nous sur les races de chevaux de chevaux de trait de notre pays, aujourd'hui disparues ou absorbées.

Quizz : Connaissez-vous bien les races équines ?
Journal N°45 Juillet/Août 2013

Dorénavant, Cheval savoir vous proposera de temps à autre un Quizz thématique pour vous amuser tout en testant vos connaissances. Ce mois-ci, mettons à l'honneur les races équines -un thème régulièrement abordé dans la revue. Quelques réponses se cachent dans les archives de CS !

Poneys français oubliés...
Journal N°45 Juillet/Août 2013

Une quarantaine de races ou de populations équines distinctes ont disparu en France entre la fin du XVIIIe siècle et notre époque. Une grande partie d’entre elles sont tombées dans l’oubli, et n’existent plus qu’à travers d’anciennes chroniques, de vieux documents d’hippologie, ou… dans la mémoire des anciens.
Allons à la rencontre de ces races française disparues : ce mois-ci, les poneys et petits chevaux rustiques.

Les robes du cheval : le bai
Journal N°43 Mai 2013

La plus répandue des robes du cheval, le bai, figure depuis les origines dans ses ressources génétiques. Troisième article de notre série haute en couleurs, celui-ci se penche sur la plus classique des robes, que chacun croît connaître mais dont les secrets génétiques et la sélection ne sont pas des plus simples, loin s’en faut...

Le poulain, cet acrobate !
Journal N°43 Mai 2013

Herbivore et animal de troupeau, le poulain est capable très jeune de beaucoup d’autonomie physique. Dès le premier mois, il imite sa mère et commence à brouter. Perché sur ses longues jambes mais ayant une encolure encore courte, il exécute pour atteindre le sol des prouesses qui décourageraient bien des adeptes du « stretching ».

Souple, le poulain ? Le Dr. Jacques Laurent, éleveur, apporte son éclairage scientifique.

Des chevaux de trait moins lourds ? Nouvelles perspectives...
Journal N°41 Mars 2013

À l’heure où le programme Interreg IV « Cheval de trait au service de la gestion forestière et rurale durable », lancé dans toute l’Europe en 2009, vient de s’achever, quelques questions s’imposent sur le devenir des races de trait françaises… Des races alourdies pendant plusieurs décennies, chez lesquelles la nouvelle recherche du « tractionneur » pour l’attelage utilitaire et de loisir a dû passer par des croisements... américains ou l’infusion de sang de races légères. L’ère du « lourd » de 1200 kilos se termine-t-elle enfin ?

Les robes du cheval : l’alezan
Journal N°40 Février 2013

Parce qu’il est temps de sortir du noir et de célébrer les jours qui s’allongent, le second article de notre série consacrée aux robes s’attache à l’alezan, couleur de feu. Aussi fréquente qu’elle est facile à reconnaître et à obtenir, cette robe est par son nom comme sa définition restée la même depuis des siècles. Mais la génétique réserve toujours quelques surprises…

Les origines de la relation homme-cheval (III) : Quel fut le premier peuple cavalier ?
Journal N°39 Janvier 2013

Peuple cavalier : une locution qui fait rêver, évoquant des hordes galopant à la conquête d’immenses territoires. Il est de notoriété publique que les premiers cavaliers de la Préhistoire proviennent d’Asie centrale, au nord du Kazakhstan, 4500 ans avant notre ère : les autres peuples auraient adopté le cheval à leur contact. Pourtant, une découverte génétique en Espagne (2010) et des trouvailles archéologique en Arabie Saoudite (2011) remettent en cause cette thèse bien établie…

Les robes du cheval : le noir pangaré
Journal N°38 Décembre 2012

Nous abordons ce mois-ci une série d’articles où certaines robes du cheval feront l’objet d’une mise au point destinée à clarifier les choses, à combattre parfois les idées reçues et à aider les éleveurs.
Et nous parlerons pour commencer de la robe nommée, dans la nomenclature officielle, « noir pangaré », qui fait partie de la famille des robes noires mais n’a rien à voir avec le « gène pangaré » !
Un peu complexe ? Éclaircissements parmi les sombres robes…

Le premier battement d'ailes de Pégase
Journal N°37 Novembre 2012

À la demande d’un de nos lecteurs, Amélie Tsaag Valren vient conter les origines d’un des plus célèbres chevaux de l'imaginaire collectif, le Pégase. L’exploration commence avec ses premiers battements d’ailes, avec sa source puisqu'il est né « aux sources de l’océan »… du moins selon les poètes Grecs de l’Antiquité. Ils ont créé son mythe tel qu’il nous est parvenu, mais Pégase vient de beaucoup plus loin. Voyage aux côtés du cheval ailé...

Les origines de la relation homme/cheval (II) - L’apprivoiser : pourquoi et comment ?
Journal N°37 Novembre 2012

Le mois dernier, nous avons brossé le portrait physique des premiers chevaux domestiques. Ce mois-ci, nous allons rechercher les raisons de cette domestication.
L’hippophagie est-elle, comme on l’entend souvent dire, à l’origine de la relation homme-cheval ? Probablement pas ! De nombreuses pistes, nous allons le voir, montrent que le cheval a certainement été apprivoisé pour être monté et pour le lait des juments, plutôt que pour être mangé...

Les origines de la relation homme/cheval (I) : L’apparence des premiers chevaux domestiques
Journal N°36 Octobre 2012

Ces dernières années, une foule de découvertes ont bouleversé nos connaissances au sujet des débuts de la domestication du cheval.
Dans un grand dossier divisé en cinq parties, Cheval Savoir vous propose une véritable enquête, à la fois zootechnique, scientifique et historique, sur les origines de cette relation unique qui unit l’homme et le cheval.
Tout d’abord, quelle était l’apparence des premiers chevaux domestiques ?

Destrier médiéval : le mythe du cheval de trait blindé 
Journal N°35 Septembre 2012

Bon nombre de médiévistes, même reconnus, pensent que le fameux (et fabuleux) destrier était immense, mesurant 1,70 m à 1,80 m au garrot. Seule sa constitution digne d'un cheval de trait moderne le rendrait capable de charger au galop en portant 225 kg de barde métallique, d'équipement et d’homme en armure complète sur le dos.

D’un point de vue zootechnique, on peut penser qu’il en va tout autrement… Le destrier serait plus proche du cheval de Mérens ou peut-être d’un Lusitanien râblé !

Enquête.

Les origines du cheval Camargue : énigmes et réalités
Journal N°34 Juillet - Août 2012

Parmi les races équines françaises, le Camargue a tellement d'ascendances revendiquées qu’il est difficile de savoir où se situe la vérité.

En effet, les origines des races animales constituent un sujet “parent pauvre” de la recherche. L’on a prêté au cheval Camargue des ascendants variés : le cheval arabe, barbe, mongol, germanique, celte, Tarpan, Przewalski et même le cheval de Solutré !

Amélie Tsaag-Valren, notre spécialiste des origines des races équines, bouscule ici quelques idées recues qui ont la vie dure, avec l’aide de la paléontologue Vera Eisenmann.

Comprendre le rameau Ardenno-flamand
Journal N°31 Avril 2012

Une grosse confusion règne parmi la famille équine « Ardenno-flamande » : en complément de notre dossier consacré à l'Ardennais, nous avons jugé utile de clarifier les origines communes des autres races de cette "famille", qui regroupe plusieurs chevaux très proches et parfois confondus.

Embarquement en van : renforcement positif ou négatif ?
Journal N°29 Février 2012

Au dernier congrès de l'ISES a été présentée une étude portant sur les avantages et inconvénients des méthodes de renforcement positif et négatif. Le test a été conduit à partir d'une situation délicate que tous les cavaliers connaissent : l'embarquement du cheval dans un van !

Aux longues rênes : le contrôle dans le relâchement
Journal N°28 Janvier 2012

Les chevaux de sport ont de plus en plus une forte propulsion associée à une bouche sensible. Cette qualité rend souvent problématique leur dressage de base, qui tourne au cas de conscience.

Nous vous proposons ici le premier volet d'une méthode de travail aux longues rênes destinée à apprendre au cheval le contrôle dans le relâchement.

Les effets du raccourcissement des rênes
Journal N°28 Janvier 2012

L'on est tenté de croire que le fait de tenir les rênes plus ou moins longues n'influe guère sur le cheval, pourvu que leur tension reste légère.

Une étude menée sur dix-sept chevaux de dressage par deux scientifiques de l'Université de Göttingen, en Allemagne, fait le point.

Endurance : le problème du trotting final
Journal N°26 Novembre 2011

Lors des derniers Championnats d’Europe d'endurance, le trotting final a conduit à bouleverser le classement.
La protection du cheval étant évidemment l'objectif de ce trotting, Cheval Savoir a tenu, à quelque distance de l'événement pour avoir le recul nécessaire, à ouvrir le dossier de l'endurance, de son esprit, de son évolution, de la pertinence de ses réglementations dans un contexte en pleine mutation.
Il n’y a pas actuellement de dotations financières dans les courses d’endurance, mais tôt ou tard, ce sera le cas. Quelle serait alors la protection du cheval entre les deux derniers vetgates d’une épreuve, sans le maintien d’un barrage à la maltraitance ?
Nous avons demandé à un spécialiste de l'endurance, Yves Riou, de traiter dans ce dossier l'esprit de l'endurance à travers l'histoire de cette discipline atypique, et de faire une analyse de la question du "trotting final" qui mérite évidemment la plus grande attention.

Les mécanismes du vieillissement chez le cheval
Journal N°25 Octobre 2011

Le vieillissement est une évolution physiologique, génétiquement déterminée.
Les signes de vieillissement sont parfois ténus, et peuvent passer inaperçus tant qu'ils sont isolés. C'est la conjonction de plusieurs signes qui permet de se rendre compte qu'un cheval n'est plus tout à fait le même.
Comprendre les mécanismes responsables de cette évolution sur les organes permet d'en atténuer et d'en retarder les effets.

L’aide respiratoire
Journal N°24 Septembre 2011

La respiration du cavalier est souvent une aide.
Surprenant ? Eh bien, une longue pratique me permet d’affirmer que le cavalier peut, et de façon très heureuse, synchroniser sa respiration avec des périodes très précises du cycle des membres du cheval pour se mettre en harmonie avec lui, ou pour demander un mouvement, ou une posture, et faire de la respiration une aide.

On peut utiliser l’aide respiratoire au cours de toutes les opérations essentielles de l’équitation. Je vais les énumérer, mais dans cet article, je ne donnerai que deux exemples illustrés, le départ au galop et le saut d’obstacles.

Les robes chez le cheval ibérique
Journal N°22 Juin 2011

Le cheval ibérique -lusitanien ou de pure race espagnole- est très souvent gris, au point qu'il s'agit parfois d'un repère permettant au néophyte de l'identifier.

Mais le cheval péninsulaire peut aussi se présenter sous des robes très variées. Et contrairement à une idée tenace, le standard du PRE admet désormais toutes les robes et particularités.

L'impact du poids du cavalier
Journal N°19 Mars 2011

L'effet abaisseur du mors de bride
Journal N°16 Décembre 2010

On a coutume de dire que le mors de bride a un effet abaisseur : c’est, plus encore qu’un lieu-commun en matière d’équitation, une constante de l’enseignement que reçoivent tous les cavaliers instruits en France ou ailleurs.

Si l’on pose la question de savoir sur quelle partie du corps du cheval cet effet s’applique, la réponse fuse immédiatement : le mors de bride a un effet abaisseur sur la tête et l’encolure du cheval.

La réalité n'est elle pas plus subtile ?

Akhal-Téké, pur-sang arabe et pur-sang anglais…
Journal N°11 Juin 2010

Le plus vieux pur-sang du monde, l’Akhal-Téké turkmène, a participé à la création de deux races majeures, le pur-sang arabe et le Pur sang anglais.
En effet, de nombreux échanges eurent lieu au cours de l’histoire, notamment pendant la période où les Arabes furent en mesure d’acquérir de nombreux bons chevaux d’Asie Centrale, la principale provenance de ces chevaux était le Turkménistan.

Les origines des poneys britanniques
Journal N°10 Mai 2010

Les Iles Britanniques ne comptent pas moins de onze races de poneys autochtones. Sachant que le groupe des Welsh comporte quatre types de poneys bien distincts, l’on peut même estimer qu’il existe quatorze races de poneys britanniques !
Nous avons demandé à Kate Spry-Chevalier, spécialiste des poneys et juge de modèles et allures, faire le point en détail sur ces races, dans une série d’articles qui paraîtront périodiquement.

Pour mieux comprendre la diversité zoologique de ces races aujourd’hui si abouties, il faut se pencher sur l’histoire de l’arrivée, dans les Iles Britanniques, de leurs ancêtres, depuis l’époque glaciaire jusqu’aux grandes invasions. Un vrai roman !

« Main sans jambes, jambes sans mains », côté scientifique…
Journal N°8 Mars 2010

Comme suite à notre article du mois dernier (voir CS n°7) nous continuons de « revisiter » les principes équestres académiques en y apportant un éclairage scientifique.

Equitation et lois du conditionnement
Journal N°7 Février 2010

Il est important dans la recherche d’une vérité de distinguer les connaissances empiriques de celles vérifiées par les méthodes scientifiques. Il est malhonnête d’habiller les premières d’habits scientifiques afin d’augmenter leur crédibilité.
Des assertions fantaisistes sont parfois formulées en employant une terminologie issue des sciences. Cela se produit hélas de plus en plus pour des raisons idéologiques ou commerciales. Le monde équestre n’y échappe pas. Nous nous proposons de « revisiter » les principes équestres académiques en y apportant un éclairage scientifique.

Les forces mécaniques, guides invisibles de l’équitation…
Journal N°5 Novembre 2009

Dans ce troisième et dernier volet de son étude sur la locomotion du cheval et les leçons que l’on peut en tirer pour l’équitation, Cartan Kazumi nous entraîne vers une conclusion optimiste : le cheval a une logique « ergonomique » dans sa manière de se déplacer, qu’il est possible de mettre à profit pour rendre certains mouvements plus faciles…

Le report du poids sur les postérieurs
Journal N°4 Octobre 2009

Voici le deuxième volet de la passionnante étude de Cartan Kazumi, qui ce mois-ci bouscule bien des idées reçues et réserve des surprises !

Un grand nombre d’équitations poursuivent un but commun : celui du report du poids du cheval sur ses hanches (postérieurs). En dressage, ce but est développé jusqu’au “rassembler”.

Mais les choses ne sont pas si simples…

Biomécanique : Comment les chevaux avancent-ils ?
Journal N°3 Septembre 2009

Le cheval marche, trotte, galope.... mais concrètement, comment utilise-t-il ses jambes pour avancer ? Et comment peut-on espérer améliorer cette locomotion pour en tirer le meilleur dans notre équitation ?

Ce mois-ci s’ouvre une série de trois articles sur la locomotion du cheval et les mécanismes de l’engagement des postérieurs, essentiels à l’équilibre et à la qualité de la propulsion dans toutes les formes d’équitation.

L’intelligence est affaire de relation
Journal N°1 Juin 2009

L’intelligence du cheval et ses capacités d’apprentissage font régulièrement couler beaucoup d’encre. Vinciane Despret, philosophe et psychologue de l’Université de Liège, nous démontre que ce problème peut aussi être abordé sous un autre angle : la relation à l’humain. En effet, les attentes et la sensibilité du cavalier peuvent influencer les facultés du cheval.