Accueil » Entretien du cheval

Entretien du cheval

Quel fourrage pour remplacer le foin ?
Journal N°81

La ration d'un cheval doit contenir minimum 17% de cellulose. Traditionnellement, c’est le foin qui assure cet apport. Mais en cas de pénurie ou de difficultés d’approvisionnement, le foin peut-il être remplacé par d’autres fourrages ? Et dans ce cas, lesquels et en quelles quantités ?

Le vent, ennemi numéro 1
Journal N°78

L’hiver apporte au cheval et au cavalier son lot d’inconfort. Alors que le cheval supporte très bien le froid sec, le vent lui est très pénible et peut même un vrai danger pour sa santé et sa sécurité. Le vent, un élément à gérer avec attention.

Le bit fitting : le parfait ajustement de l’embouchure
Journal N°75

Simple ou double brisure, petits ou grands anneaux, inox ou résine, à gros canons ou plus fin, pessoa ou pelham, sidepull ou hackamore… Aujourd’hui, il existe non seulement une multitude de mors ou ennasures, mais aussi d’options ! Dès lors, comment trouver ce qui convient le mieux au cavalier et son cheval ? Comme pour les selles, il existe désormais des spécialistes des mors et bridons.

Soigner et entretenir un cheval en détresse physique
Journal N°70

Dans la nouvelle rubrique qui s’ouvre ce mois-ci « Histoires pour savoir », Carina Mac Laughlan, Présidente du refuge de Darwyn France, nous présente, à travers un cas réel, des conseils pratiques de soins et d’entretien, dictés par sa grande expérience de ce genre de cas.

Les crevasses, un problème hivernal
Journal N°68

C’est l’humidité qui est responsable des crevasses – elles peuvent donc se produire en toute saison. Toutefois le froid les potentialise. Il faut donc être particulièrement vigilant en hiver, car une fois les crevasses constituées, elles sont difficiles à guérir ; elles sont douloureuses, peuvent s'infecter et même faire boiter le cheval.

Clôture électrique : éviter les accidents graves
Journal N°67

Le ruban électrique est l’un des moyens de clôture les plus sûrs. Le risque d’accident n’est cependant pas exclu, et paradoxalement, les les blessures peuvent alors être d’une exceptionnelle gravité. A partir d’un cas réel, éclairage et conseils de prévention.

Prévention de la myopathie atypique : un combat difficile
Journal N°62

Avec le printemps et la germination des plantules d’érable augmente à nouveau le risque de myopathie atypique. Cette maladie saisonnière, relativement nouvelle (elle n’existe en France que depuis 2002) est hélas le plus souvent mortelle. Quelles sont les solutions pour l’éviter ?

En hiver : optimiser l’alimentation du cheval
Journal N°60

Avec l’arrivée du froid, du gel et parfois de la neige, l’hiver apporte son lot de contraintes. Côté nutrition, baisse des températures et absence d’herbe impliquent d’adapter la ration, et plus particulièrement celle des chevaux vivant au pré afin qu’ils puissent conserver un bon état corporel et traverser l’hiver en bonne santé.

Alimentation du cheval en hiver : quelques exemples de rations
Journal N°60

Côté nutrition, l’hiver nécessite un ajustement précis des rations alimentaires du cheval. Nous vous proposons ci-dessous un guide précis des rations et quelques aliments et compléments innovants pour aider votre cheval à passer la période hivernale.

Transport du cheval : diminuer les risques
Journal N°57

Embarquements souvent laborieux, risques divers, variations de température, courbatures, fatigue, stress...le transport d'un cheval en camion ou en van n'est jamais anodin. Bloc notes et aide mémoire pour des transports optimisés, confortables et surtout plus sûrs...

Les plantes toxiques de printemps
Journal N°52 Avril 2014

Sensibilisés par nos informations sur les risques de myopathie atypique provoquée par l’ingestion de pousses d'érable, de nombreux lecteurs nous écrivent pour nous demander de faire le point sur les dangers présentés par les plantes toxiques. Le sujet étant très vaste, nous évoquerons aujourd’hui les plantes toxiques spécifiquement printanières, que le cheval risque de rencontrer en ce moment.

Printemps tardif : optimiser pâturages et fourrages
Journal N°44 Juin 2013

Après un hiver exceptionnellement rigoureux, la belle saison tarde à s'installer, avec des précipitations abondantes et des températures inférieures aux normes saisonnières... Pousse d'herbe ralentie, parcelles abimées, météo incompatible avec le fanage, voici quelques pistes pour tirer le meilleur parti de ses prairies en dépit des aléas météo.

La DERE : en augmentation cet été ?
Journal N°44 Juin 2013

L’exceptionnelle humidité des mois de mai et juin a entraîné une recrudescence de moustiques en tous genre, et allant de pair, de culicoïdes, responsables de la Dermite estivale récidivante.
De l’avis de nombreux propriétaires de chevaux, la DERE semble sévir avec une fréquence particulière cette année.
Faisons le point.

Vols de chevaux : comment s’en prémunir ?
Journal N°42 Avril 2013

Quand l’horreur est dans le pré...
Le vol des chevaux est une situation terrible à laquelle de nombreux propriétaires sont confrontés. Par ailleurs, ces dernières années, des faits divers particulièrement sanglants ont impliqué des blessures graves et même des mises à mort de chevaux dans leur pré.
L’équipe de Cheval Savoir a recueilli pour vous les conseils de gendarmes, de juristes et de spécialistes des questions de sécurité...

L’orge germée (II) : la méthode pratique
Journal N°35 Septembre 2012

Le mois dernier, nous vous avons présenté un aliment du cheval peu connu et d’une extraordinaire richesse nutritive : l’orge germée.

Ce mois-ci, nous vous donnons, étape par étape, tous les conseils pratiques pour obtenir une germination optimale et un produit ayant toutes les qualités souhaitées.

L’orge germée : un énorme atout nutritif (I)
Journal N°34 Juillet - Août 2012

Dans l’alimentation du cheval, l’orge intervient traditionnellement en complément des aliments de base, principalement pour les poulinières suitées, les jeunes en croissance où en cours de débourrage etc.

Il existe une méthode peu pratiquée, qui transforme en quelque sorte le grain d’orge en or, c’est la germination.
Nous vous proposons une étude en deux volets sur cette méthode et la manière de l’appliquer.

Alimentation : attention aux excès !
Journal N°33 Juin 2012

Cette année, le printemps a été très humide dans la plupart des régions de France, et le début de l’été s’annonce tout aussi pluvieux.
Les problèmes saisonniers liés à la pousse d’une herbe très abondante et très riche, peuvent donc réapparaître les maladies de surcharge, et notamment les démangeaisons et irritations cutanées. La corrélation entre l’alimentation du cheval et ces pathologies semble d’année en année plus qu’évidente.

Le pré est-il dangereux ?
Journal N°32 Mai 2012

La vie au pré est évidemment la seule qui soit en réel accord avec l'éthogramme du cheval. Le pré peut même, dans certains cas, être salvateur pour certains chevaux atteints de pathologies respiratoires notamment.
Mais le pré n'est pas sans comporter certains risques -qu'il serait d'autant plus dommage de courir qu'ils peuvent facilement être évités par quelques mesures simples.

En cette période où les chevaux vont davantage dehors, ou certains partiront "au vert" durant l'été ou passeront la nuit au pré dans le cadre d'une randonnée, il est bon de faire une petite mise au point sur les pièges de la vie au grand air.

Les pieds du cheval : un équilibre biodynamique
Journal N°29 Février 2012

Ce mois-ci, nous initions une nouvelle série d'articles dans lesquels le Dr Barbara Maulet étudie l'équilibre biodynamique des pieds du cheval.
L'entretien des pieds et notamment la forme du sabot influent directement ou indirectement sur l'ensemble de la santé, du bien-être et de la fonctionnalité du cheval. De nombreuses interactions existent entre le pied proprement dit, les articulations, l'équilibre général, l'environnement et l'alimentation.
Loin de certaines polémiques à la mode, le Dr. Maulet propose une approche "holistique" résolument moderne et scientifique, que nous découvrirons au cours d'une série d'articles exclusifs.

Bien choisir ses guêtres
Journal N°20 Avril 2011

Mettre des guêtres au travail est souvent un réflexe pour le cavalier. Réflexe en général conditionné par quelques années passées en club où, sur le plat, les chevaux restaient les membres nus, et lors de la séance de saut mensuelle, il fallait mettre « les protections ».
En pratique, comment savoir s'il faut utiliser des guêtres, et si oui, lesquelles ?
Mode d'emploi et shopping.

La nouvelle gale équine
Journal N°18 Février 2011

Contrairement aux apparences, c'est en février que les problèmes de peau des équins sont à leur apogée. S’ils semblent apparaître en été avec l’invasion des insectes (responsables notamment de la fameuse dermite estivale récidivante ou DERE) beaucoup de pathologies « naissent » en hiver et apparaissent notamment avec les premiers redoux du mois de février.

Abreuvoirs : gérer les problèmes de gel
Journal N°16 Décembre 2010

Dans les écuries comme dans les herbages, le problème du gel de l'eau des abreuvoirs se double de celui du gel des équipements d'adduction d'eau. Pour que les chevaux ne manquent jamais d'eau et pour éviter la destruction des installations, il est indispensable de gérer le problème en amont avec rigueur. Casser la glace chaque jour et emmener de l'eau en bidons sont des palliatifs contraignants, qui peuvent suffire en cas de gel passager dans des régions relativement tempérées.

Mais il existe aujourd'hui des équipements modernes à base de systèmes isothermes, électriques ou même géothermiques qui constituent des solutions réellement performantes face à cet éternel problème du gel.
Nous avons mené l'enquête.

Choisir et ajuster une bride
Journal N°16 Décembre 2010

Le mois dernier, nous avons longuement parlé du choix et de l'ajustement du mors de filet. Cette fois, c'est le mors de bride, et sa "cohabitation" délicate avec le mors de filet, que nous allons évoquer de façon détaillée.

Les abris d'herbage
Journal N°15 Novembre 2010

Un cheval qui vit dehors toute l'année doit disposer d'un moyen de se protéger des vents dominants, de la pluie...et en été du soleil ardent. Les abris d'herbage sont indispensables. Ils peuvent aller du plus simple au plus sophistiqué. Par ailleurs, le conditionnement du foin et de la paille en balles rondes impose des contraintes de manutention qui nécessitent de bien réfléchir à l'agencement et au lieu d'implantation l'abri, qui n'est pas seulement dortoir mais aussi sallle à manger.

Choisir et adapter un mors de filet
Journal N°15 Novembre 2010

Le choix d'un mors de filet est complexe, car de nombreux éléments entrent en jeu.

Il faut considérer la morphologie de la bouche du cheval, et comprendre les caractéristiques des différents modèles de mors, avec leurs actions spécifiques et leurs différentes épaisseurs de canons.

Il faut également tenir compte du savoir-faire du cavalier et du niveau d’entraînement du cheval (son niveau de "savoir-comprendre") pour choisir le filet qui convient réellement.

Une selle qui va au cheval
Journal N°14 Octobre 2010

Le bon choix d'une selle...c'est avant tout le choix d'une selle qui va bien au cheval...

On entend souvent parler de selles "sur mesures"...et ce sont les mesures du cavalier dont il s'agit le plus souvent.

Dans le souci d'un confort maximal pour le cheval, qui conditionne son bien-être au travail, et donc ses performances, penchons-nous aujourd'hui sur ce sujet essentiel : comment savoir qu'une selle est réellement adaptée à un cheval ?

La tonte : un choix à raisonner
Journal N°14 Octobre 2010

Chez le cheval de sport -ou plus simplement le cheval qui travaille régulièrement- la tonte semble incontournable.

Pourtant, l'on voit de plus en plus de cavaliers amateurs qui refusent la tonte, la jugeant superflue, voire nocive car elle bouscule la physiologie du cheval à une période déjà rendue délicate par la mue.

On voit aussi des cavaliers qui couvrent très tôt leur cheval et peuvent ainsi faire l'impasse complète sur la tonte.

La tonte a-t-elle des inconvénients qui justifient d'y renoncer ? Et si l'on désire y recourir, quelles sont les précautions à prendre pour qu'elle soit parfaitement supportée par le cheval ?

Ouvrons le dossier.

Au retour du pré...
Journal N°13 Septembre 2010

Qu'il s'agisse d'un repos temporaire après une boiterie ou lors d'une convalescence, ou d'une simple mise au pré estivale de principe (comme c'est le cas pour les chevaux des centres équestres urbains qui ferment leurs portes en période de vacances) le séjour au pré apporte au cheval d'indéniables bienfaits. Mais le reprise de la vie en écurie et du travail doit suivre un schéma aussi méthodique que possible.

Une vision éthologique moderne des vices d’écurie
Journal N°13 Septembre 2010

Le cheval n’a pas tellement besoin de variation dans sa vie, mais bien d’occupation. Vivant à l'écurie, le manque d'occupation constitue, avec le dressage inadéquat, la cause la plus importante de stress chronique et des problèmes de bien-être. D’où la naissance de la plupart des pathologies du comportement que l'on appelle dans le monde équestre les "vices d'écurie".

Comment lutter contre ces comportements ? Existe-t-il des remèdes efficaces ? Et est-ce réellement souhaitable de chercher à les contrer, alors que l’on suppose que leur exécution peut parfois apporter au cheval une compensation au stress ?

Abreuvement : le bilan des entrées et sorties
Journal N°12 Juillet - Août 2010

L'été, l'abreuvement du cheval revêt une importance particulière, du fait du risque de déshydratation, brutale on latente, notamment chez le cheval qui travaille, mais aussi, curieusement, chez le cheval au pré, dont l'abreuvement n'est pas toujours assez attentivement géré.

Comment équilibrer au mieux le bilan des entrées et des sorties?

Douche complète : un soin, des phénomènes cardio-circulatoires
Journal N°10 Mai 2010

La douche complète a d’évidentes utilités : propreté et esthétique bien sûr, hygiène chez un animal sorti de son milieu naturel, effet délassant et décongestionnant.
Mais la douche est tributaire de certaines contraintes : comportement du cheval, température ambiante et saison, niveau de travail musculaire effectué, et échanges thermo-régulateurs.
Explications.

Le Phytolaque : un poison pour les chevaux
Journal N°9 Avril 2010

Une récente étude vétérinaire met en avant l'intoxication mortelle de chevaux suite à l'ingestion d'une plante nommée Phytolacca americana, qui envahit notre territoire.
La plante, vivace, reste partiellement visible en hiver, sous la forme de cannes blanchâtres, et relance de nouvelles tiges vers avril/mai.
C’est donc le moment d’être vigilant, au cours de nos sorties en forêt. Même si cette année la saison est en retard, ces dangereuses plantes ne vont pas tarder à pousser : il est essentiel de savoir les reconnaître, et si possible, de les éradiquer des espaces où elles risqueraient d’être consommées par les chevaux.

Les clôtures : c’est le moment de s’en occuper !
Journal N°8 Mars 2010

La qualité des clôtures conditionne la sécurité des chevaux et celle des personnes, notamment lorsque les prés sont proches d’une route. La mise en place et l’entretien de clôtures solides, durables, adaptées et sans danger représente un important investissement en temps et en argent. C’est au printemps, lorsque la terre humide permet de planter facilement les piquets, qu’il est bon de songer à installer ou rénover ses intallations, en particulier avant de remettre les chevaux au vert.

Que penser du fourrage enrubanné ?
Journal N°5 Novembre 2009

Du fait de ses vertus énergétiques pour le cheval de sport, le foin “enrubanné” est souvent considéré comme un aliment de choix, adjuvant de la performance chez le cheval de sport.
Toutefois, certains soigneurs restent très réticents face à ce type de produit, dont l’odeur évoque celle de l’ensilage, classiquement donné aux bovins mais potentiellement générateur de coliques chez le cheval.
Que penser aujourd’hui de l’enrubanné ?
Les chevaux peuvent ils consommer, avec ou sans modération, ce fourrage moderne ?
Cheval Savoir fait le point.

Aliments : faire le choix rationnel
Journal N°4 Octobre 2009

Du fait de la multiplication des aliments pour les chevaux et de leurs caractéristiques nutritionnelles très variables, l’utilisateur à souvent du mal à objectiver ses choix. Le relationnel avec le vendeur, les propositions de sponsoring prennent le pas sur la logique zootechnique. Une démarche rationnelle consiste à analyser les rations proposées selon trois axes : la qualité, la facilité d’utilisation et le prix.

Calculer le poids d'un cheval
Journal N°3 Septembre 2009

Dans son article assorti d’une vidéo didactique, Luc Tavernier nous a expliqué le mois dernier comment prendre les mesures nécessaires pour évaluer le poids et l’état corporel de votre cheval :
Estimez le poids et l'état corporel de votre cheval

Cheval Savoir vous propose ce mois-ci un module très simple d’emploi qui vous permet d’appliquer cette méthode pour estimer le poids de votre cheval.

Estimez le poids et l’état corporel de votre cheval…
Journal N°2 Juillet / Août 2009

Le rationnement du cheval est un mélange de théorie et de pratique. C’est la juste combinaison de ces deux types de connaissances qui permet de répondre à la demande physiologique du cheval.
Cheval Savoir entame une série d’articles ayant pour objectif de vous permettre de poser un diagnostic juste sur la qualité du rationnement de vos équidés.

Ulcères gastriques : une nouvelle approche
Journal N°1 Juin 2009

Du fait de ses particularités anatomiques et physiologiques, et de sa grande sensibilité au stress, le cheval -particulièrement le cheval de sport- est très sujet aux ulcères gastriques.
Face aux classiques solutions médicamenteuses, un aliment nouveau, qui vient de faire son apparition sur le marché, semble ouvrir une autre voie dans la gestion des pathologies ulcéreuses.